Entreprises

Autodidacte, il devient un professionnel confirmé

Real Kryeziu, patron du Garage SOS Jantes KC, témoigne combien le véritable moteur du succès se trouve dans les qualités personnelles, le travail et la passion!

Fondé en 2007, le « Garage SOS jantes KC », est une entreprise bien implantée dans le tissu des garagistes romands. Elle est reconnue pour la qualité de ses services axés notamment sur la confiance. Créée et pilotée par Real Kryeziu, un jeune patron de 35 ans et père de trois enfants, l’entreprise compte à son actif pas moins de 12 salariés. Garage SOS jantes KC opère dans ses locaux à la Rue de Bouviers 10 à Satigny (GE). C’est l’une des cinq principales entreprises suisses proposant un service professionnel complet spécialisé dans la rénovation et la réparation de jantes de voitures et de motos. Les plus grandes marques automobiles, tel que le prestigieux constructeur d’automobiles allemand Porsche, lui ont déjà accordé leur confiance.

Avec un amour inflexible pour son métier et une profonde envie de réussir

Seul à bord à ses débuts, Real se dit heureux et enthousiaste lorsqu’il observe, avec recul, les constants succès de sa société. Si aujourd’hui son entreprise bat son plein et que sa réputation et sa fiabilité n’est plus à faire, pour Real, le pari était pourtant loin d’être gagné, car rien ne laissait présager le succès. Son parcours d’autodidacte est tout aussi surprenant qu’inspirant.

Enfant de la guerre dans son pays d’origine, le Kosovo, requérant d’asile, puis orphelin, on peut dire que Real a su inverser son destin et transformer sa différence en une capacité à penser autrement pour défier le fatalisme. En fait, R. Kryeziu n’est encore qu’un enfant lorsqu’il est contraint de quitter le Kosovo avec toute sa famille pour s’installer en Suisse. A l’instar de très nombreux autres enfants albanais, il se familiarise rapidement avec l’environnement des requérants d’asile.

A peine installé à Lausanne, où il commence à apprendre le français, ses jeunes années d’innocence sont à nouveau frappées par le destin : son père décède. A l’âge de douze ans, Réal se retrouve ainsi seul avec sa mère et ses deux petites sœurs. La guerre étant terminée, sa mère, veuve et rongée par la solitude, décide de rentrer au pays. S’il garde à jamais le souvenir de son passage à Lausanne, c’est avec ténacité et persévérance que Réal empoigne ses années d’adolescence puis de jeune adulte. Aîné de la famille, il sait qu’il n’a pas le choix, il doit trouver un moyen pour subvenir aux besoins de sa mère et de ses deux petites sœurs. « Je suis devenu adulte, à l’âge de 12 ans. J’ai très vite intégré la notion de responsabilité et de devoirs. De toute façon je n’avais pas d’autres choix», confesse Real. « Lorsque je suis né, mon oncle m’a donné le prénom de « Real », par passion pour l’équipe de « Real Madrid », mais en même temps, « Real » en albanais signifie aussi « réel ». Ironie du sort, j’ai très vite appris à être réaliste et pragmatique ».

La vingtaine passée, sans aucune formation ni diplôme, Real décide de revenir en Suisse, trouve un emploi chez un garagiste et occupe très vite le poste de responsable de l’atelier de réparation de jantes. Trois ans durant, il apprend avec passion les finesses du métier tout en intégrant les outils de gestion administrative. Il profite de sa passion pour suivre plusieurs formations et devient un professionnel reconnu par sa branche.

Quelques années plus tard, son patron fait faillite et Real se retrouve au chômage. « Je n’y suis resté que deux mois. J’ai aussitôt pris mon courage à deux mains et me suis lancé en tant qu’indépendant. J’ai alors trouvé un petit local dans lequel je proposais un service de réparation de jantes. C’est un domaine très spécifique dans lequel j’ai très vite prospéré. Chaque profit récolté était aussitôt investi dans la machinerie ou les employés. Aujourd’hui, j’ai 12 salariés et deux ateliers, à Genève et à Lausanne ».  C’est avec beaucoup de pudeur et de modestie que Real relate son parcours parsemé d’épreuves et de difficultés.

L’histoire de Real apporte la preuve concrète qu’il n’est pas nécessaire d’être bien-né ou d’avoir un diplôme pour devenir le patron d’une société. Féru de mécanique, son succès il le doit à sa niaque et à sa passion pour les voitures, et surtout, à son flair pour les affaires. Real Kryeziu n’a pas hésité à se jeter dans l’aventure entrepreneuriale avec pour seul bagage, comme il le dit lui-même, « la confiance en soi ».

SOS JANTEC KC
Real Kryeziu, patron du Garage SOS Jantes KC

 

 

 Courte biographie

  • Prénom et NomReal Kryeziu
  • Lieu d'origine:Kosovo
  • Lieu de résidenceSuisse
  • Profession:Patron Garage SOS jantes KC

 Profili i kompanisë

  • Adresse: Route de Genolier 11 1166 Duillier
  • Activité: Shitje & blerje, karoseri, garazhë, goma & felga
  • Tel: 022 361 72 74
  • Fax: 022 362 05 03
  • E-mail: [email protected]