CH-Balkans

Déblocage politique au Kosovo

Avec l'accord survenu hier entre différentes formations politiques, le Kosovo sort provisoirement de l'impasse politique. Un nouveau gouvernement devra voir le jour, avec pour nouveau Premier-ministre Ramush Haradinaj, un ancien chef de l'UCK

Le nouveau leader de l’Alliance pour un nouveau Kosovo (AKR), Behgjet Pacolli, a rejoint la coalition PAN (PDK , Parti démocratique du Kosovo, AAK , Alliance pour l’avenir du Kosovo, Nisma, l’Initiative pour le Kosovo) , signant des accords avec les dirigeants de cette coalition, soit le chef du PDK, Kadri Veseli, le chef d’AAK, Ramush Haradinaj et le chef de l’’Initiative pour le Kosovo, Fatmir Limaj. Avec cet accord, B. Pacolli résout l’impasse politique, alors que cette semaine devrait être formé le nouveau gouvernement avec le Premier ministre Ramush Haradinaj(AAK).

L’accord a été signé dans la résidence de Pacolli à Hajvali (Kosovo), alors qu’avant les élections du 11 juin 2017, Pacolli avait signé la coalition pré-électorale avec le parti de la LDK (Ligue démocratique du Kosovo).

À l’occasion de la signature des accords pour gouverner le pays, Pacolli a déclaré que c’est la citoyenneté et la construction de l’État du Kosovo qui ont motivé la signature de l’Alliance pour un nouveau Kosovo avec la coalition PAN.
« Avec cette coalition, nous pousserons les processus vers l’avant. Je suis convaincu que nous serons en harmonie avec le Premier ministre Haradinaj « , a déclaré Pacolli après avoir signé l’accord. Selon lui, cette coalition prouve à quel point elle peut être solide lorsqu’il s’agit de relever les défis auxquels le Kosovo est confronté.