News

Durant l’été, le Kosovo reçoit en visite 400 mille immigrés

Selon les calculs effectués par le Ministère de la Diaspora, environ 400 mille citoyens du Kosovo qui vivent dans différents pays du monde, viennent se reposer au Kosovo, au cours de la saison estivale.

Le conseiller politique principal du ministère de la Diaspora, Kushtrim Sheremeti s’est exprimé pour  Radio Free Europe. Il a rappelé notamment que  les vacances de la diaspora  au Kosovo, apporte des avantages dans d’autres secteurs également. «En deux ans d’enregistrement actif, nous avons réussi à enregistrer environ 400 mille personnes. Cela signifie que, durant l’été, près de 400’000 personnes arrivent au Kosovo. Cela représente un potentiel touristique extraordinaire et je crois que dans l’avenir grâce à ces statistiques des institutions du Kosovo, le gouvernement va pouvoir  mener de meilleures politiques dans le secteur du tourisme, de l’économie et de l’agriculture », a déclaré Sheremet.

Ces données sont issues du processus d’enregistrement de la Diaspora, qui est en cours depuis 2013.

La diaspora qui passe ses vacances au Kosovo dépense des sommes importantes  pour des biens matériels, notamment dans les secteurs des services et de l’immobilier.

Certains d’entre eux  tout au l’économise toute l’année pour pouvoir passer de bonnes vacances au Kosovo. Pour une pause d’un mois au Kosovo, certains d’entre affirment dépenser  jusqu’à € 4.000.

Lutfi Thaçi  de la municipalité de Vushtrri, qui depuis plus  de 30 ans vit et travaille en Allemagne, explique comment durant son mois de vacances au Kosovo il dépense son argent, et ce, sans compter les coûts dans l’immobilier.

«Je travaille 11 mois  pour avoir un mois de vacances. Les fonds que j’arrive à  épargner en 11 mois je les dépenses en un seul mois au Kosovo. C’et argent me sert à passer  des vacances en famille, mais aussi à aider la famille au pays. En un mois, je dépense de 3000 à 4000 euro « , affirme Thaçi.

Les experts sur les questions économiques, confirme que l’arrivée d’immigrants en vacances au Kosovo – en plus de l’importance pour les nouvelles générations à nouer des liens avec leur pays d’origine – contribue à augmenter la consommation et  la circulation financière. En effet, cela contribue améliore le  développement économique.

Musa Limani, professeur d’économie, soutient que la diaspora a une grande influence dans la vie politique, économique et financière.

«Leur arrivée a un grand impact, d’abord parce qu’ils ramènent leurs enfants, évitant ainsi l’assimilation pour la première et deuxième génération. D’autre part, leur arrivée implique une augmentation très importante de la consommation, car ils consomment beaucoup dans tous les secteurs », explique M. Limani.

Certains experts économiques estiment que la diaspora dépenserait  jusqu’à un milliard d’euros. Ce montant concerne la quantité d’argent dépensés par les migrants qui passent au Kosovo pendant l’été et les autres vacances.

Rappelons, qu’outre les dépenses que les migrants font durant leurs vacances au Kosovo, le plus grand nombre d’entre continuent à envoyer de l’argent à leur famille tout au long de l’année.

Selon les données officielles, le montant des envois de fonds en espèces entré au Kosovo chaque année  s’élève à environ € 600 millions.