Intégration

Enfin une véritable table traditionnelle albanaise à Genève

En plein cœur du quartier des Charmilles à Genève, à quelques encablures du célèbre stade de football, Fahredin Muja et son associé Hysen Berisha ont finalement décidé d’ouvrir leur propre bar restaurant Leart (Avenue d'Aïre 40) et proposer une carte de spécialités culinaires typiques de l’Albanie et du Kosovo

Si la célèbre « pite » à la viande et l’ancestrale « fli » cuisinées par l’épouse de Hysen sont quasi victimes de leur succès, d’autres plats, tout aussi typiques, préarés fidèlement comme au bon vieux temps, mettent chaque jour les papilles des convives en émoi. D’ailleurs des personnalités de la Cité de Calvin, comme le Maire de la Ville Rémy Pagani, en ont déjà fait l’expérience.

Si l’entrée paraît modeste, l’intérieur n’en est pas moins exceptionnel. Le style est atypique. En déambulant d’une pièce à l’autre, les associés Hysen et Fahredin dévoilent les perles de cet endroit résolument original. Ici tout a été construit par les collaborateurs de Hysen et Fahredin et les matériaux proviennent tout droit du Kosovo et de l’Albanie. Les briques de terre cuite, qui embellissent les deux murs dominants de la salle, sont de la région du nord de l’Albanie. Les nombreuses tables et chaises en bois massif, construites par un menuisier passionné, viennent aussi du Kosovo. Mais ce n’est pas tout, les propriétaires s’empressent de montrer leur nombreux luminaires en fer forgé ou encore les nappes de table « Made in Kosovo ». Tout ce que vous voyez autour de vous vient de chez nous. Même les tableaux ont été réalisés par un artiste peintre de la ville de Gjilan », raconte avec enthousiasme Fahredin.

 

Ce restaurant, aussi traditionnel que moderne, qui a ouvert ses portes il y a six mois,  tient son originalité dans sa capacité à servir des spécialités culinaires du monde de la cuisine albanophone avec un décor faisant appel un une ambiance typique du pays. On peut également y admirer sur une petite estrade sur laquelle se trouvent deux tables basses en bois (sofra), posées sur des tapis d’époque et des peaux de moutons, qui constitue la pièce maîtresse du restaurant, sur laquelle des groupes d’amis pourront se retrouver pour y déguster les nombreuses spécialités proposées. Décidément, ce lieu vaut le détour, d’autant plus qu’en fin de semaine on peut même y découvrir de la musique live albanaise.

Hysen, père de trois enfants, et Fahredin qui lui en a quatre grands enfants, sont enfin arrivés à offrir une bonne adresse à leurs amis suisses qui depuis trente ans se plaignaient de l’absence d’une telle offre à Genève : « C’est curieux, vous-êtes si nombreux en Suisse, et vous n’avez toujours pas de restaurant avec une cuisine albanaise de qualité ».  Le temps d’une soirée et d’un repas ces mêmes amis pourront désormais se plonger dans une ambiance du Pays des Aigles où la convivialité est de mise. Et une fois leur repas savouré, ils pourront même se déhancher dans l’arrière salle, où un bar et de la musique typique du pays les emporteront jusqu’au bout de la nuit.