Intégration

Le Frères Orllati posent la première pierre de la Tour des Cèdres

Hier, le 19 juin 2017, sous un soleil estival, sur le chantier de Chavannes-près-Renens, a eu lieu une très belle cérémonie à l’occasion de laquelle les premières graines du « Quartier des Cèdres » ont été plantées arrosées. Dans le cadre de ce futur éco-quartier, sera aussi édifiée la célèbre Tour végétalisée de 117 mètres.

C’est en présence de nombreuses personnalités cantonales et communales, d’entrepreneurs et des médias romands venus en nombre, que les travaux du complexe « Quartier des Cèdres » ont été officiellement lancés. Le groupe Orllati (Orllati Real Estates) est le principal financier du projet (à 80%), mais également le constructeur.

Le « Quartier des Cèdres » est un projet ambitieux, qui devrait être finalisé d’ici 2025. Hier, donc, fut plantée la pierre angulaire de ce complexe écologique de 11 000 m2, doté de 17 bâtiments et de 700 appartements pour les 1600 nouveaux résidents.

La particularité de ce complexe écologique, qui est l’élément le plus attendu, est la tour végétalisée de 117 mètres, l’une des tours les plus élevées en Suisse, visible depuis la France également. L’édifice de 35 étages, avec notamment 200 appartements et 2500 m2 d’espaces commerciaux, sera disponible début 2019. La caractéristique de ce gratte-ciel est qu’il abritera 80 grands arbres et 3000 m2 d’arbustes. Ce type de construction nécessite des connaissances spécifiques des techniques de construction.

Dans son discours d’ouverture, la conseillère d’Etat vaudoise, Jacqueline de Quattro, a salué  la famille Orllati pour son excellent travail et la persévérance des entrepreneurs dans la réalisation de cet ambitieux projet du « Quartier des Cèdres ». « Il a fallu une génération entière, soit 25 ans, pour que ce projet voit le jour » a rappelé la Conseillère d’Etat. Selon J. de Quattro, ce projet s’inscrit dans l’air du temps et répond à des besoins contemporains, en évitant le mitage du territoire et en cultivant  un esprit de construction de qualité plutôt que de quantité.

albinfo.ch

Le cerveau de ce projet est Avni Orllati. Né en 1974 au Kosovo, c’est à l’âge de 14 qu’il est arrivé en Suisse. Modeste, discret et portant un regard très aiguisé dans son domaine, l’entrepreneur à succès a affirmé hier ne pas avoir l’intention d’augmenter la taille de son groupe qui compte déjà 750 employés engagés dans 70 à 90 chantiers en permanence, mais de le pérenniser. A cette affirmation, le modérateur du riche programme de la cérémonie d’inauguration, et porte-parole du Groupe Orllati, Marc Comina, a insinué que le Groupe Orllati allait continuer à s’accroître.

Les frères Orllati sont un exemple particulier du succès de la diaspora albanophone en Suisse. Les Helvéto-Albanais sont très fiers de leur succès. Le groupe Orllati a réalisé jusqu’à présent plus de 1’000 constructions en Suisse.