News

Le rôle de la diaspora dans la création de l’entreprenauriat

L'objectif d'une conférence organisée par Swisscontact à Biel-Bienne était le monitoring ainsi que le rôle que peut jouer la diaspora dans le développement de l'entrepreneuriat dans les pays d'origine

Shkelzen Marku est un homme d’affaires de Puka (Albanie), résidant à Tirana. Il possède une expérience de travail avec différentes organisations à l’échelle mondiale, notamment avec la Banque mondiale. Ses connaissances du fonctionnement du système en Albanie et son expérience dans les questions économiques, sont des ressources très prisées dans la promotion des investisseurs étrangers en Albanie. C’est d’ailleurs cette relation qui fut l’objet de la deuxième journée de la conférence consacrée à la promotion de l’esprit d’entreprise dans le domaine des écosystèmes. Cet événement a été organisée par la Fondation Swisscontact à Biel/Bienne.

Shkëlzen Marku

Shkelzen Marku a participé à cette rencontre avec quatre collègues et d’autres collègues de l’Albanie venus pour partager leur expérience et créer des liens avec la diaspora.

Jasna Trenkovska et Jovana Petkovska,deux femmes originaires de Macédoine, qui ont aussi participé à cette réunion de travail, affirment quant à elles que la participation à cette réunion fut une expérience enrichissante . « Nous venons du centre de Swisscontact le plus récent dans la région, celui de Skopje. Nous avons développé un certain nombre de projets dans le domaine de l’écosystème. Notre participation ici a pour but d’apporter notre expérience et en même temps d’en partager des nouvelles expériences avec les autres participants », explique J. Trenkovska pour albinfo.ch.

Les participants sont des représentants de six pays

Les participants à cette activité assez complexe étaient des représentants de six pays: l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Macédoine, la Serbie, le Pérou et le Vietnam.

Durant la session du deuxième jour, l’objectif était de renforcer le monitoring et, dans ce contexte, de souligner le rôle que les diasporas pouvait jouer dans le développement de l’entrepreneuriat des pays concernés. Les représentants de ces pays et les mentors de formation en Suisse, ont présenté leurs connaissances et leur savoir-faire à cet égard. Ce sujet a été débattu par plusieurs groupes dans plusieurs ateliers, où le travail a été mené principalement sur une base régionale.

Leiser: Il faut que la diaspora albanaise transfert son potentiel en faveur du pays d’origine

Comme l’explique M. Stephan Leiser, gestionnaire de projet pour le Seco et engagé pour Swisscontact, le programme Swiss Enterpreneurship Program de Swisscontact soutient les organisations qui s’engagent dans leur pays pour créer un meilleur environnement pour les jeunes entrepreneurs. « Dans ce cadre, l’Albanie est également inclue. Il y a quatre directeurs de l’Albanie qui ont été invités afin de travailler et échanger leurs idées avec les autres. Le sujet d’aujourd’hui était le monitoring, un domaine qui a une importance cruciale, en particulier pour les jeunes entrepreneurs qui souhaitent démarrer une entreprise.  Nous avons pensé aborder ce sujet avec la diaspora qui possède à nos yeux un potentiel énorme. Nous pensons qu’à l’avenir, nous allons d’avantage engager la diaspora albanaise, étant donné qu’elle jouit d’une grande expérience professionnelle en Suisse et qu’elle pourrait transférer à terme vers le pays d’origine « , déclare M. Leiser.