Langues

Printemps culturel « Vom Balkan in die Schweiz »

Dans le cadre de la seconde édition du Printemps culturel sur le thème "Carrefour Sarajevo", le CDN, en collaboration avec le Deutsch-Club de Neuchâtel, invite des écrivains d’ex-Yougoslavie et d’Albanie installés en Suisse Ilma Rakusa, Melinda Nadj Abonji et Meral Kureyshi pour des lectures de leurs textes suivies d’une discussion

Dans le cadre de la seconde édition du Printemps culturel sur le thème « Carrefour Sarajevo », le CDN, en collaboration avec le Deutsch-Club de Neuchâtel, invite des écrivains d’ex-Yougoslavie et d’Albanie installés en Suisse Ilma Rakusa, Melinda Nadj Abonji et Meral Kureyshi pour des lectures de leurs textes suivies d’une discussion. La manifestation a lieu en allemand.

Dans la pensée politique de Friedrich Dürrenmatt, la Suisse jouait un rôle important. Il aimait son pays mais n’a pas hésité à émettre des critiques à son encontre et à exposer ses prises de position de manière provocatrice. La discussion portera sur le rapport que les écrivains contemporains des diasporas des Balkans entretiennent à leurs pays d’origine et à leur pays d’accueil ; elle sera modérée par le critique littéraire Daniel Rothenbühler.

I

lma Rakusa (*1946), de père slovène et de mère hongroise, a grandi à Ljubljana en Slovénie, avant que sa famille n’émigre en Suisse en 1951. Son livre « Mehr Meer » (« La Mer en-core »), dans lequel elle évoque ses souvenirs d’enfance, a été récompensé par le Prix suisse du livre en 2009. Elle est traductrice, notamment du serbo-croate, et est chargée d’enseignement de slavistique à l’Université de Zurich.

Melinda Nadj Abonji (*1968) est née dans la minorité hongroise à Bečej de Voïvodine (alors yougoslave, aujourd’hui serbe) et est arrivée en Suisse à l’âge de 5 ans. Elle est écrivaine, mu-sicienne et réalise des performances artistiques. Son deuxième roman « Tauben fliegen auf » (« Pigeon, vole ») a obtenu en 2010 le Prix allemand du livre et le Prix suisse du livre.

Meral Kureyshi (*1983), née de parents turcs, a grandi à Prizren au Kosovo et est venue en Suisse à l’âge de dix ans. Après ses études à l’Institut littéraire suisse à Bienne, elle a fondé un atelier de poésie à Berne. Son premier roman « Elefanten im Garten » (« Des Éléphants dans le jardin ») a été nommé pour le Prix suisse du livre en 2015 et a reçu le Prix littéraire du Can-ton de Berne en 2016.

Daniel Rothenbühler (*1951) a enseigné le français et l’allemand au Gymnase de Köniz et enseigne la littérature à l’institut littéraire suisse à Bienne. Il a été critique littéraire pour le Tages-Anzeiger, membre de la commission de programmation des Journées littéraires de Soleure et de divers comités de rédaction et conseils de fondations.

Samedi 10 juin 2017 de 17h à 21h. Manifestation en allemand

 Infos sur l'événement

  • Date de début04 mai 2017
  • Heure17:00
  • Date de fin4 mai 2017 - 17:00