Sport

Réinventons le supportérisme suisse

Notre promesse : «Ne plus laisser ses racines au vestiaire», mais bien au contraire : Les afficher fièrement avec le décallage necessaire.

Hop Suisse! Hopp Schwiiz! Forza Svizzera! Le sport fédère la confédération! Comme on le voyait déjà en 1974 avec Nino Manfredi dans «Pain et Chocolat», le foot reste le lieu où les supporters manifestent le plus leur sentiment d’appartenance nationale et l’expression des racines communautaires.

A l’Euro 2016, la Suisse se présente une fois de plus sur le terrain avec l’équipe la plus multiculturelle du tournoi. Parmi les 23 joueurs présents, seuls 9 ne sont pas issus de l’immigration.

Une diversité extraordinaire qui fait la force de «La Nati» n’en déplaise à certains. Présentes depuis plusieurs décennies, les populations kosovares, portugaises, italiennes et turques constituent les principaux groupes d’immigrés en Suisse. Cräzygraben offre la possibilité à un italien par exemple, de supporter l’équipe suisse tout en revendiquant son italianité.

Rien de plus simple : un sticker «allez la suisse!» pour la coupe du monde 2018 traduit dans les principales langues présentent en suisse.
– albanais «Go zviceran!»,
– portugais : «Força Suiça!»
– turc : « Isviçere go!»
– etc…

Poser ce sticker sur sa voiture, c’est finalement un petit acte au niveau personel comme les jardins familliaux de Blécherrette où sont juxtaposés les drapeaux suisses et portugais.

Voici l’explication pour ces stickers qui commencent à fleurir sur les routes suisses.

Gageons qu’il y en aura de plus en plus avec la qualification de la Nati pour Russia 2018!

 Infos sur l'événement

  • Date de début08 novembre 2017
  • Heure10:00
  • LieuFribourg
  • Date de fin1 décembre 2017 - 10:00