E-Diaspora

Suisse : L’apprentissage de la langue albanaise en crise

Le nombre d’enfants albanais dans les écoles albanaises de Suisse se réduit constamment, les parents et les institutions des pays d’origine qui n’en font pas assez sont montrés du doigt.

Tous les participants à la conférence pour l’apprentissage de l’albanais tenue le 11 décembre 2016 à Zürich s’accordent sur ce que le processus d’apprentissage rencontre de nombreux problèmes.

Le Ministre kosovar de la Diaspora, Valon Murati, présent lors de l’événement, a déclaré que la conférence est un sujet tout à fait d’actualité, car l’apprentissage de l’albanais est en crise.

1 788 étudiants suivent des cours d’albanais à la LEPA

Nexhat Maloku, directeur de la Ligue des Enseignants et des Parents Albanais (LAPSH-LEPA), qui pendant trois décennies a organisé et divulgué des cours complémentaires à l’intention des enfants albanais de Suisse, a présenté la situation de l’enseignement de l’albanais en Suisse. Selon lui, « depuis le début des années 2000 et jusqu’à ce jour, la LEPA a réussi à maintenir un nombre d’étudiants variant entre 2 000 et 3 000. Le nombre d’élèves pour l’année scolaire 2016-2017 s’élève à 1 788. Les enfants suivent des cours complémentaires divulgués dans 13 cantons par 56 enseignants ».

Avni Binaku, vice-président du Parlement albanais de Suisse (KSHZ), et co-organisateur de la conférence avec la LEPA, a annoncé leur intention de créer de nouvelles possibilités de coopération entre les associations et les institutions pour sensibiliser les parents albanais de Suisse aux avantages d’envoyer leurs enfants apprendre l’albanais.

Parmi les 11 677 étudiants albanais des écoles suisses, seuls 527 suivent des cours d’albanais.

Les recherches menées par Markus Truniger, directeur de la section pour l’éducation interculturelle du Département de l’éducation du canton de Zürich, a éveillé la curiosité des participants. Selon lui, la quatrième priorité des établissements d’enseignement de Zürich serait les cours de langue albanaise. La Suisse a été surprise par le petit nombre d’élèves fréquentant les cours de langue albanaise à Zürich. Sur les 11 677 étudiants albanais qui fréquentent régulièrement les bancs des écoles suisses, seuls 527 élèves se font enseigner l’albanais.

Le canton de Zürich permet que l’apprentissage de l’albanais se passe au sein des installations des écoles suisses, la responsabilité de l’organisation des cours de langue albanaise en revient à la LEPA. « Je ne comprends pas que des personnes pourtant fortement attachées à leur pays puissent montrer si peu d’intérêt à apprendre l’albanais », ajoute Markus Turniger, mettant fin à son discours avec la question : Comment amener davantage d’élèves à apprendre l’albanais ?

Les deux ambassadeurs présents à la conférence, Ilir Gjoni et Breca Nazane, pour l’Albanie et le Kosovo respectivement, ont offert leur soutien aux écoles albanaises. Ilir Gjoni a reçu des engagements de la part de deux chaînes de télévision publiques de Prishtina et de Tirana à créer un canal unique pour l’apprentissage de l’albanais aux membres de la diaspora albanaise.

 

(Photos: Armend Berisha)