Culture

Nous, saisonniers, saisonnières… Genève 1931-2019

Nous recherchons d’ ancien·ne·s saisonnier·ère·s venu·e·s d’Italie, d’Espagne, du Portugal, d’ex-Yougoslavie ou d’ailleurs, qui souhaitent partager leur témoignage pour faire valoir leur expérience saisonnière et les conditions de travail de l’époque.

L’EXPOSITION
Cette exposition présentera l’histoire mouvementée et en même temps peu connue, voire oubliée, des travailleurs saisonniers et saisonnières à Genève, de la création à la disparition, au moins formelle, de ce statut (1931-2002).

Son originalité est de combiner des approches historique, mémorielle, artistique et pédagogique. Elle mettra en scène des documents d’archives, de nombreux témoignages audio-visuels de personnes ayant travaillé à Genève en tant que saisonniers et saisonnières et de leurs descendant·e·s, ainsi que plusieurs interventions artistiques contemporaines traitant de cette histoire aux forts échos actuels.

L’exposition a pour but de rappeler ou de faire connaître à un large public de plusieurs générations cet épisode clé de l’histoire de Genève et de la Suisse, qui touche à des questions économiques, politiques, sociales et culturelles auxquelles ce pays demeure plus que jamais confronté à l’heure où la question de la libre circulation des personnes et ses implications y fait encore une fois débat.

LES PORTEURS DU PROJET
Ce projet a pour origine une motion du Conseil municipal de la Ville de Genève, votée le 25 février 2013, intitulée « Parce qu’ils ont construit la Suisse et Genève : rendons hommage aux saisonniers ». Pour ce faire, le Conseil administratif a souhaité l’organisation d’une exposition grand public à ce sujet associant artistes et historien·ne·s.

L’association Archives contestataires, la fondation Collège du travail et le collectif Rosa Brux se sont associés pour réaliser ce projet
interdisciplinaire. Ils collaboreront étroitement avec de nombreuses personnes et partenaires de l’immigration saisonnière du 20e et du 21e siècle.

NOUS RECHERCHONS…
Dans ce cadre, nous désirons projeter dans l’exposition des portraits d’anciens saisonniers et saisonnières réalisés par la cinéaste Katharine Dominicé. Nous recherchons d’ ancien·ne·s saisonnier·ère·s venu·e·s d’Italie, d’Espagne, du Portugal, d’ex-Yougoslavie ou d’ailleurs, qui souhaitent partager leur témoignage pour faire valoir leur expérience saisonnière et les conditions de travail de l’époque.

Nous récolterions également avec grand intérêt tout objet, chanson, photographie, lettre ou autre document qui ont été importants dans
leur histoire. Si ces personnes sont d’accord, ces objets ou documents pourraient aussi être montrés dans le cadre de l’exposition.

Nous organiserons en outre un programme de médiation pour transmettre l’histoire de ce statut. Dans cette perspective, nous collaborerions avec plaisir avec des personnes qui seraient intéressées à venir parler dans une école, lors d’une visite guidée ou d’un débat à l’issue d’une projection de films ou lors d’une conférence-débat de ce qu’ils/elles ont vécu du fait de ce
statut.

Si un·e ancien·ne saisonnier·ère est intéressé·e à parler de son vécu et du statut de saisonnier, possède des objets ou des documents qu’il/elle voudrait faire connaître, ou se rappelle une chanson qui lui était alors chère, elle peut nous contacter aux coordonnées ci-dessous :
Vanessa Merminod, coordinatrice du projet
[email protected]
076 693 57 49
Pour les témoignages audio-visuels,
contactez directement Katharine Dominicé, réalisatrice
genajoh[email protected]
079 706 25 44

 Infos sur l'événement

  • Date de début29 octobre 2019
  • Heure11:00
  • LieuEspace « le Commun », Bâtiment d’art contemporain, rue des Bains 28, 1205 Genève
  • Date de fin24 novembre 2019 - 11:00