Agenda

L’activisme féministe au Kosovo

À l’approche de la journée internationale des droits de la femme, l’association des Étudiant·e·s Albanais·es de Genève vous propose une conférence sur l’activisme féministe au Kosovo.

Deux invitées nous font l’honneur d’aborder les questions concernant les droits des femmes :

Nazlie Bala a été bénévole au sein du Conseil de défense des droits de l’Homme pendant les années 1990. Après la guerre, elle a été une des femmes les plus actives pour rendre justice aux 20’000 femmes violées pendant la guerre et leur obtenir un statut les reconnaissant comme victimes. Aujourd’hui, seules quatre personnes ont été jugées pour des viols commis pendant la guerre et la reconnaissance du statut de femme violée est encore loin d’être obtenue. Nazlie Bala est également consultante au refuge pour femmes « Liria » de Gjilan (Strehimore e Grave Lira), qui accueille les femmes victimes de violences domestiques.

Elona Kastrati s’identifie comme une activiste féministe intersectionnelle. Elle vit en Allemagne où elle a été l’instigatrice de l’action « Pads against sexism ». Elle a travaillé pendant un an sur le terrain au sein de l’ONG Students helping life Kosova (SHL Kosova ) pour venir en aide aux jeunes du Kosovo. Elle a également été invité par le TEDx Prishtina ou elle a évoqué la question des femmes dans une présentation intitulée « Mon prénom n’est pas : mon cœur ».

Cet événement est l’occasion pour notre association d’aborder ces questions au sein de la communauté albanaise. Les rapports de genre sont en effet au centre des préoccupations actuelles. Les luttes féministes au Kosovo ne sont cependant pas assez diffusées, voir pas du tout, par les différents canaux médiatiques. Les Albanais en Suisse ne sont pas, par conséquent, toujours au courant des luttes menées sur le terrain par différentes associations et ONG. Il nous semble important en tant qu’association d’étudiant·e·s albanais·es de discuter et surtout de rendre visible cette thématique afin qu’elle ne soit pas l’objet de préjugés et d’instrumentalisation politique.

Les femmes albanaises au Kosovo ne subissent pas les mêmes formes de dominations que les femmes albanaises en Suisse ou que les femmes suisses, c’est pourquoi il est important d’exprimer au sein de notre conférence ces différentes luttes et de les articuler pour qu’elles puissent donner lieu à des ententes communes sur le plan plus global que sont les droits des femmes.

HEURE : 19h
SALLE : MR280, Bvd du Pont d’Arve 42. 1205 Genève.


Des nouvelles intéressantes du web