Albanie

La Suisse s’engage à hauteur de 10.2 millions CHF à la suite du tremblement de terre de novembre en Albanie

La Suisse est rapidement venue en aide et a envoyé des experts en ingénierie des structures dans la région touchée et une équipe d’intervention d’urgence du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA) à la demande officielle du gouvernement albanais

Lors de la conférence internationale des pays donateurs qui s’est tenue ce 17 février à Bruxelles, la Suisse s’est engagée à verser une contribution de quelque 10.2 millions de francs pour aider l’Albanie à faire face aux dégâts considérables occasionnés par le tremblement de terre du 26 novembre dernier. Ce tremblement de terre est le plus violent que le pays a subi au cours des 40 dernières années. La conférence a été organisée à l’initiative de la Commission européenne.

Fin novembre 2019, l’Albanie a été touchée par un tremblement de terre d’une magnitude de 6.4. L’épicentre se situait à 10km u nord de Durres, la seconde ville du pays, qui se trouve à environ 30km à l’est de la capitale Tirana. Cette catastrophe naturelle a fait 51 morts. La Suisse est rapidement venue en aide et a envoyé des experts en ingénierie des structures dans la région touchée et une équipe d’intervention d’urgence du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA) à la demande officielle du gouvernement albanais. Plus de 5’200 personnes ont pu bénéficier de la contribution de l’aide humanitaire suisse.

Depuis 1992, au travers de la coopération avec l’Europe de l’Est, la Suisse soutient l’Albanie dans le cadre de l’aide à la transition, en s’axant notamment sur la démocratisation, la décentralisation, le développement économique, les infrastructures urbaines, l’énergie et la santé. De plus, cette année marquera les 50 ans de relations diplomatiques entre la Suisse et l’Albanie. Pour ces raisons, il était naturel et même primordial de venir en aide à un pays partenaire dans cette épreuve difficile.

Par conséquent, la Direction du développement et de la coopération (DDC) et le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) affecteront des moyens à des projets de reconstruction. Il est en outre prévu que des mesures de réduction des risques de catastrophe et de prévention viennent compléter les programmes de coopération et de développement qui sont en cours de planification.

Le tremblement de terre du 26 novembre a détruit ou endommagé de nombreux foyers, et plus de 83’000 nécessitent des réparations. En plus des 51 morts, la catastrophe a fait pas loin de 1’000 blessés. En outre, jusqu’à 17’000 personnes ont été déplacées suite à la perte de leur maison.

Le montant des dégâts avoisinerait 900 millions CHF et le coût de reconstruction s’élèverait à 1,15 milliard CHF, selon les estimations.