Tourisme

Les dimensions du développement touristique au Kosovo

Selon l’agence kosovare des statistiques, 192’761 touristes étrangers ont visité le Kosovo. Le tourisme dans ce jeune pays devient l’un des secteurs catalyseurs du développement socio-économique du pays.

Le développement rapide du tourisme au Kosovo suit les tendances globales du secteur, notamment lors des dix dernières années. Des attractions touristiques sont continuellement présentés, l’offre est constamment améliorée et les services sont de plus en plus modernisés et diversifiés. Le tourisme s’est donc transformé en l’un des secteurs qui donne une impulsion au développement économique et social du pays. Selon l’organisation mondiale du tourisme, en 2018, les destinations européennes ont dépassé les 700 millions de touristes et il a été calculé que durant leur séjour, un touriste a en moyenne dépensé 800 dollars américains. Dans la même année, selon l’agence des statistiques du Kosovo 192’761 touristes étrangers ont visité le pays.

Ces visiteurs viennent principalement des pays germanophones, de la Turquie et de notre diaspora. Il est intéressant de noter qu’au Kosovo passent également beaucoup de visiteurs asiatiques dans le cadre de tournées balkaniques. En plus des touristes étrangers, les visiteurs locaux, les résidents Kosovars donc, qui décident de passer les fins de semaines ou les vacances dans des destinations à l’intérieur du pays, forment un groupe important de touristes. Ce groupe s’agrandit d’année en année. Mais selon précitée, en 2018, 108,043 touristes locaux ont visité différentes destinations du pays.

les plus petites unités d’hébergements (AirBnB)

Pas seulement des chiffres

En plus de la dimension exprimée en chiffres, le développement du tourisme au Kosovo contient d’autres dimensions également importantes. Les touristes ont des motifs variés de leurs visites : pour la culture du pays, l’architecture, la nature, la gastronomie, l’histoire, l’héritage spirituel ou les événements culturels. En tant que secteur complexe, la bonne gestion d’une destination touristique est liée étroitement à la collaboration des différentes parties du secteur privé et publique. Les dernières données d’un sondage de Swisscontact montrent que le nombre d’hébergements et des investissements ici, est à la hausse. En plus des hôtels, auberges et motels, les hébergements AirBnB constituent la tendance au développement le plus rapide. Au Kosovo on dénombre plus de 450 propriétés qui accueillent des visiteurs du monde. La gastronomie représente un autre secteur fortement lié au tourisme et qui connaît une transformation ces dernières années. En réponse au nombre de touristes et de visiteurs en croissance, en s’alignant sur les demandes et sur les goûts, le Kosovo enrichit son offre gastronomique non seulement avec des restaurants qui servent des plats d’autres pays et continents mais également avec une certaine innovation quant aux plats traditionnels, revisités.

Des cuisiniers mondialement connus réinventent les plats locaux et soutiennent les fermiers

 Les cuisiniers peuvent être les catalyseurs du changement : non seulement des goûts et des traditions de l’alimentation mais également en soutenant les fermiers locaux. En faisant usage des ingrédients frais locaux dans leurs recettes, les cuisiniers créent des liens plus forts entre les fermiers et les restaurants ainsi qu’entre les fermiers et les consommateurs. En 2019, les cuisiners connus à l’étranger, Fejsal Demiraj et Entiana Osmenzeza ont organisé l’événement « Taste of Kosovo » où ils ont servi des plats préparés entièrement d’ingrédients cultivés ou cueillis au Kosovo. L’événement faisait partie de l’initiative albanaise de la gastronomie, projet de la Fondation RRNO et qui a pour but de documenter et réinventer la cuisine albanaise.

L’expédition met en relief les fermiers et les producteurs locaux. Il y a tellement d’éléments délicieux et sains dans la nature, que nous devons simplement les goûter et les trouver. Les activités dans la nature mais également dans les centres urbains doivent être accompagnées d’une offre touristique attrayante afin d’avoir une influence positive sur la décision des touristes quant à la durée de leur séjour. Les attractions touristiques du Kosovo sont intéressantes et diversifiées pour tout type de touriste.

Les touristes peuvent à présent vivre l’émotion du pont tibétain

 De nouvelles attractions lancées l’année passée

En 2019 seulement, de nouvelles attractions touristiques ont été lancées. Via Ferra à Prizren et à Peja sont de bons exemples. À Peja également, une autre attraction touristique a fait son apparition : les touristes peuvent à présent vivre l’émotion du pont tibétain ; le parachute, le kayak, le cyclisme de montagne, la randonnée forestière combinée au yoga, les sports d’hivers sont les activités de plein air les plus sollicitées. Des attractions plus modernes tels que « escape room », le musée d’illusions, les évènements culturels font maintenant partie de ce qu’offre Prishtina. Par ailleurs, une longue liste d’attractions en développement s’ajoute à ce qu’offre le Kosovo. Non loin de Pristina, le Parc aux ours (Pylli i Arinjeve) va très bientôt ouvrir son sentier pédestre avec six attractions pour familles et enfants. Au bord de la rivière Lumbardh à Pejë, on construit une zone de camping avec six attractions et des activités diverses.

le kayak

À Prizren, le musée du filigrane va prochainement ouvrir ses portes. Il est à présent plus simple pour les touristes et visiteurs allant au Kosovo de faire connaissance avec l’offre touristique du Kosovo, grâce à un nouveau service qui se développe sur le marché : celui des guides locaux. Ces professionnels possèdent des informations au sujet de l’histoire, des mythes et de la beauté des destinations et ils savent comment faire visiter les bons endroits aux touristes.

« En plus de l’aspect financier, les effets de l’augmentation du nombre de touristes étrangers et des visiteurs locaux se ressentent également dans d’autres secteurs et qui, directement ou indirectement, se traduisent par une croissance de l’emploi, de la production locale, de la qualité des services divers mais également de l’amélioration de l’image du Kosovo dans le monde » explique Blerina Batusha Xërxa, de l’organisation Swisscontact, qui collabore depuis 2014 pour le développement du tourisme du Kosovo avec les institutions du pays, grâce au soutien financier de l’Agence Suisse de Développement et la Coopération.

Les hôtels, les capacités et les visiteurs.

  • 22% sont des hôtels de taille plus grands qui proposent également des restaurants
  • Au Kosovo, on trouve plus de 11,680 chambres.
  • Dans les grands hôtels, environ 50.6% des hôtes sont des touristes internationaux, environ 22.7% viennent de la diaspora et 11.8% sont des visiteurs locaux.
  • L’impact économique du tourisme en unités d’hébergement et restaurants est calculé ainsi : €153 millions en 2017 et environ €202 millions en 2018.
  • Le taux d’exploitation des hôtels se situe environ à 49%, alors qu’il est de 60% dans les plus petites unités d’hébergements (AirBnB).

Le premier « jeu d’évasion » (Escape Room) s’ouvre au Kosovo H

 Afin de contribuer aux choses à faire à Prishtina – pour les visiteurs, touristes et habitants de la capitale – arrive le jeu d’évasion, l’Escape room RAZ, investissement d’un groupe de jeunes qui viennent du monde du tourisme. L’idée était originellement proposée afin de combler le besoin des visiteurs de Prishtina pour voir plus de choses à faire pendant la visite de la ville. L’attraction améliorera les opportunités locales et aura un impact sur l’augmentation du nombre de visiteurs, sur la durée de leur séjour et sur la somme des dépenses.


 Autres de Tourisme