Thématique

Voici les candidats albanais au parlement du Canton de Vaud

Les élections pour le Parlement du Canton de Vaud se tiendront le 20 mars 2022 et rassemblent plusieurs candidats albanais. Qui sont-ils et qu'est-ce qui les distingue ?

Cela fait longtemps que les Albanais sont impliqués dans les élections législatives et cantonales en Suisse. Ils viennent de différents domaines et proposent des opinions et des idéologies politiques différentes, représentant donc différents partis.

Les élections au Parlement du canton de Vaud approchent. Elles se tiendront le 20 mars 2022 et certains candidats albanais s’y présenteront. Mais qui sont-ils et qu’est-ce qui les distingue ?

Pour connaitre les partis qu’ils représentant, ce qu’il les différencie ou au contraire ce qui les unit dans leur message politique pour une vision de l’avenir du pays et des citoyens, la plateforme albinfo.ch (en ligne et imprimé) a choisi de présenter 6 candidats albanais.

Musa Kamenica

Musa Kamenica, PS, Lausanne

Ils se présente sous les couleurs du parti socialiste de Suisse. Mr Kamenica est en activité depuis 2008 et il exerce la fonction de conseiller communal à Lausanne.

Il se veut être un pont d’intégration des deux pays, la Suisse et le Kosovo et rapprocher le maximum d’intérêts sociaux par le biais de son bagage théorique et son expérience. C’est un candidat qui a le potentiel d’attirer l’attention lors des élections.

Tefik Rashiti

Tefik Rashiti, “Le Centre”, Nyon

Il rejoint la mission du parti « Le Centre ». Tefik est un exemple qui, grâce à son travail et à la représentation de ses idées politiques, peut être un porte-voix de la communauté albanaise, à la fois pour ses propres intérêts et pour les autres citoyens suisses et d’autres nationalités également.

Il est le seul Albanais à être conseiller municipal à Nyon depuis les années 2000.

C’est un mécanicien professionnel qui possède son propre service dans la ville de Nyon. Il était également acteur au Théâtre Kurora, écrit albinfo.ch. Il a contribué à la culture albanaise en Suisse et continue de le faire.

Sa direction politique est claire et il se présente comme quelqu’un de déterminé. Il milite pour l’avancement des intérêts de la communauté albanaise.

Tefik se bat pour une société prospère et solidaire.

“Nous voulons favoriser la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale et offrir plus de flexibilité dans les conditions de travail. Nous luttons pour augmenter le nombre de crèches et de structures d’accueil pour les enfants.

“Nous voulons maintenir une haute qualité de formation pour les éducateurs et offrir des conditions de travail intéressantes”, a-t-il déclaré.

Ermira Rexhaj

Ermira Rexhaj, PS, Nyon

Pour les élections 20 mars 2022, on ne trouve pas que des candidats albanais ayant une longue expérience politique. En effet, comme nous l’avons mentionné auparavant, on trouve également des jeunes qui tentent d’apporter leur contribution en Suisse. L’une d’entre elles est l’Albanaise de 21 ans Ermira Rexhaj, écrit albinfo.ch. Elle veut faire entendre sa voix lors des élections, c’est pourquoi elle s’est présentée au Parlement du Canton de Vaud depuis la commune de Nyon.

Elle est membre du Conseil communal de la jeunesse et participe sous le logo du Parti socialiste. Ermira a étudié l’économie à Nyon, où elle vit également. C’est la deuxième fois qu’elle tente d’obtenir le soutien des électeurs.

Elle peut être une jeune femme pour représenter les problèmes de la jeunesse, de la communauté et de son développement, avec de nouvelles idées, du temps, de l’avenir et de l’interaction sociale appropriée.

“Ensemble, nous luttons pour un canton avec des services publics plus qualitatifs pour tous. “Avec notre programme structuré, nous nous engageons pour la qualité de vie de la population au quotidien et tout au long de leur vie !”, a-t-elle déclaré sur Facebook.

Elle est un exemple à soutenir et à suivre ! Elle représente une nouvelle génération qui va parler et prendre des initiatives pour les citoyens !

Jeton HOXHA

Jeton Hoxha, PS, Lausanne Ouest

Jeton est un autre Albanais à succès qui cherche à siéger au Parlement cantonal vaudois. Il est originaire de la commune de Peja, il est diplômé de la commune de Renens dans le canton de Vaud en Suisse. Il a effectué ses études supérieures à l’Université de Lausanne, Département d’économie et de gestion. Il travaille comme chef de la sécurité sociale auprès de la commune et y représente une voix importante des Albanais, écrit albinfo.ch. Jeton est un homme sérieux et dévoué dans son travail. Il est député de la commune de Renens pendant dix ans pendant 2 mandats.

Jeton est délégué des communes pour la Sécurité à Lausanne Ouest (Police, Polouest); Cabinet du député de Renens ; Délégué municipal à la commission régionale et intercommunale CRI et délégué municipal à l’organisation régionale de la protection civile. Il est actif comme candidat dans 7 communes : Renens, Chavannes, Ecublens, Crissier, Villars-st-Croix, Bussigny, St-Sulpice et défend certainement les intérêts des Albanais.

Jeton représente un autre pont d’unité entre la Suisse et le Kosovo et l’Albanie. De plus, c’est militant bien connu pour les questions sociales, la culture, la représentation de leurs idées.

Il se présente également avec le Parti socialiste et espère obtenir les votes nécessaires.

Mergim Dibrani

Mërgim Dibrani, PS, Yverdon

C’est un Albanais qui se présente sous le logo du Parti Socialiste pour le Conseil communal de la ville d’Yverdon.

Après avoir terminé l’école obligatoire, il a travaillé dans un atelier pendant 7 ans. « J’ai alors décidé de défendre les intérêts des personnes handicapées, ce qui m’a toujours tenu à cœur » s’exprime Mërgim.

Son objectif en politique est de garantir la pleine intégration et d’offrir des chances égales à toutes les personnes handicapées, en supprimant toutes les barrières à la vie sociale, économique, culturelle et civile dans l’environnement de tous les jours, écrit albinfo.ch. Il se dit le mieux placé pour être un citoyen politiquement responsable des droits et des besoins immédiats de la communauté albanaise. Mërgim peut constituer un facteur important dans l’intérêt de tous les citoyens.

Loren Sheu

Lorena Sheu, PS, Yverdon

Lorena Shehu se présente sous les couleurs du Parti socialiste. Ses débuts en politique remontent à 2016 à Yverdon, où elle poursuit maintenant son deuxième mandat de conseillère municipale.

Elle a 37 ans, est mariée et mère de 3 filles. Une femme et une mère qui peut aussi être une solide candidate pour les droits des femmes, les questions sociales et le développement économique. Lorena a terminé ses études de Master en économie et gestion d’entreprise.

Elle se passionne pour les sciences humaines et diverses questions sociales afin de trouver la possibilité de leur progression et de leur développement, écrit albinfo.ch. La candidate est active dans diverses associations œuvrant pour l’intégration des migrants.

Elle déclare qu’elle travaillera de façon assidue pour un canton ouvert, qui sera solide dans le domaine social et économique. Elle renforcera l’égalité de traitement pour tous, s’engagera à promouvoir la richesse des différentes cultures du canton de Vaud.

L’objectif principal de la candidature de Lorena est d’apporter un point de vue différent et une expérience des différents domaines où elle travaille, tels que le droit, la santé, l’éducation, l’asile et le social. Elle représente l’immigration, la famille, les droits des femmes et son intégration dans la société, étant la première génération ici en Suisse. Elle se base sur cette expérience pour tenter de prouver qu’ elle est une candidate importante qu’il faut suivre avec intérêt.

 

ZAMIRA BYTYQI


Des nouvelles intéressantes du web