Intégration

Les étudiants albanais de Suisse se rassemblent à Berne

"Ky kongres do të shërbejë që studentët shqiptarë të njohin njëri tjetrin dhe të ndihmojnë njëri tjetrin gjatë studimeve, pavarësisht së në cilin universitet studiojnë“

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

« Ce congrès permettra aux étudiants albanais de mieux se connaître entre eux et de s’entraider pendant leurs études, quelle que soit l’université ou ils étudient. »

Les associations étudiantes des universités de Berne, Zürich, Fribourg, Genève et Saint-Gall ont organisé ce samedi pour la première fois un congrès commun des étudiants albanais de Suisse.

Des centaines d’étudiants albanais qui s’instruisent dans les institutions suisses, dans différentes disciplines, ont choisi la capitale helvétique pour leur réunion qui a comme but le renforcement des liens entre eux et l’échange mutuel d’idées lors des études.

Les organisateurs de ce congrès ont annoncé que toutes les activités étudiantes sont financièrement indépendantes et que le congrès à Berne créera des ponts entre les étudiants albanais.

Arbnora Aliu, président de l’Association des étudiants albanais de Zürich, la ville où il y a le plus grand nombre d’étudiants albanais, a déclaré que ce congrès ne sera pas seulement symbolique.

« L’organisation de cet événement a été réalisée avec beaucoup de difficultés, en se fondant uniquement sur nos forces étudiantes. Il servira aux étudiants albanais à se connaître mutuellement et à s’entraider lors des études, quelle que soit l’université ou ils étudient ».

Elle a également présenté le projet « Dituria » (connaissance), qui fonctionne sous l’égide de l’Association des étudiants albanais de l’université de Zürich.

« Notre association d’étudiants et ses étudiants exceptionnels allons donner des leçons supplémentaires pour les enfants albanais dans diverses matières. Le projet « Dituria » jouera aussi le rôle de médiateur entre les parents et les étudiants », a dit Aliu.

Rilind Ajeti, de l’Université de Fribourg, a annoncé que dans cette université il y a plus de 190 étudiants albanais, un nombre supérieur par rapport aux années précédentes.

Dans le cadre de cette convention, les représentantes des étudiants de l’Université de Saint-Gall, Argona Kajtazi, et celle de l’université de Berne, Emsale Selmani, ont présenté les programmes et les projets de leurs associations.

Kaltrina Ilazi, représentante des étudiants de l’Université de Genève, dans son discours, a déclaré que l’objectif principal de cette association est de sensibiliser les enfants et leurs parents sur l’importance de l’éducation au niveau supérieur.

À l’occasion de cet événement, d’anciens étudiants ont pris la parole. Ces derniers exercent maintenant des professions prestigieuses comme neurochirurgien, chimiste, mathématicien, économiste et avocat. Ils ont décrit leurs expériences d’étudiants, et ont recommandé aux étudiants de ne pas baisser les bras, malgré les difficultés qu’ils peuvent rencontrer dans la réalisation de leurs rêves. Ce fut la première organisation d’une convention massive entre étudiants albanais suite à près d’un an d’efforts. À la fin de la cérémonie les étudiants avaient préparé un apéritif.