Religion

Incendie criminel de la mosquée albanaise à Flums

La mosquée albanaise se trouvant à Flums, dans le canton de Saint-Gall, a été attaquée à l'aide de cocktails Molotov le matin du 7 décembre

Dimanche, 7 décembre, deux croyants se rendaient à  la prière du matin à la mosquée albanaise à Flums (Saint-Gall), explique Irfan Musliu pour Albinfo.ch, Imam de la mosquée. C’est de loin qu’ils ont aperçu de la fumée provenant  du bâtiment de la mosquée. Lorsqu’ils se sont approchés de  l’établissement, ils ont aussitôt  remarqué qu’une grande partie de la mosquée était s’était enlisée dans les flammes. Ils ont alors averti les pompiers et la police. Peu après, les pompiers sont parvenus à éteindre les flammes, et ce, malgré des dégâts considérables.

La police de Flums indique que des individus, encore inconnus à l’heure actuelle,  ont attaqué la mosquée à l’aide de « cocktails Molotov » après avoir fracturé la porte de la mosquée- Cette mosquée œuvre dans le cadre de la communauté islamique albanaise de Suisse. L’Imam Musliu, explique que la communauté des croyants ne s’attendait pas à un tel acte. « Nous entretenons de bons rapports, autant avec la commune qu’avec les autres communautés religieuses et les citoyens d’ici » souligne l’Imam. « La bâtiment a été acheté par la communauté elle-même, à l’aide de leurs contributions. La communauté est sous le choc car l’endroit est fréquenté par environ 300 croyants. Le soir, la jeunesse se rassemblent et passent du temps à s’amuser avec divers jeux de sociétés. Dans les locaux de la mosquée, ce sont plus de 300 élèves qui fréquentent les cours religieux » ajoute l’Imam Irfan.

Questionné sur les mesures éventuelles de sécurité qui pourraient être prises après un tel acte, il réagit : « Nous ne prendrons pas de mesures de sécurité additionnelles car c’est la maison de Dieu et nous ne comprenons pas pourquoi quelqu’un devrait s’attaquer à une mosquée. Quoi qu’il en soit, la mosquée reste fermée pour l’instant.

C’est sur le même ton qu’Arben Sylejmani, président de la communauté islamique albanaise de Flums, s’est exprimé. Il indique pour albinfo.ch que le centre culturel a été établi en 1993 et n’a jamais rencontré de problèmes avec un quelconque citoyen ou la municipalité. Aucun conflit ne s’est produit dans nos aménagements. Il y régnait une atmosphère pacifique et calme, c’est incompréhensible qu’une telle chose soit arrivée. Hier soir, les jeunes sont restés dans la mosquée jusqu’à minuit, où ils ont regardé du football en s’amusant.


Des nouvelles intéressantes du web