Tourisme

La belle Albanie « dévoilée » à Berne

Dans le but de promouvoir le numéro spécial de la revue albinfo.ch consacrée au tourisme en Albanie, l’Ambassade d’Albanie à Berne et la plateforme albinfo.ch, en collaboration avec Balkans.ch – Tourism Destination, ainsi que Balfin Group, ont organisé à Berne un événement spécial dédié au tourisme albanais.

Souvent évoquée comme le trésor méconnu de l’Europe, mais également connue sous d’autres épithètes, l’Albanie se présente tout doucement au monde avec toutes les beautés qui la caractérisent.

Sans doute, les mérites de la (re)découverte sont nombreux, à commencer par les touristes qui veulent quelque chose de nouveau mais également les innombrables campagnes qui se font dans le but de promouvoir le tourisme en Albanie.

« L’Albanie au-delà de la mer », c’est le titre de la précédente revue d’albinfo.ch, dans laquelle on pouvait y trouver, en long et en large, une diversité de thèmes se rapportant au tourisme en Albanie, notamment le tourisme en montagne, culturel et culinaire. Afin de mieux promouvoir ce numéro spécial de la revue, l’Ambassade de la République d’Albanie à Berne et la plateforme albinfo.ch, en collaboration avec Balkans.ch – Tourism Destination ainsi que Balfin Group, ont organisé un évènement spécial consacré au tourisme albanais auquel ont pris part un nombre important d’invités.

« Nous avons accueilli 6 millions de touristes cette année en Albanie, le double de ce que nous avions il y a deux ans tandis que le nombre de touristes suisses a triplé » a souligné l’Ambassadeur de la République d’Albanie en Suisse, M. Ilir Gjoni. Il a entre autres présenté le grand potentiel de l’Albanie dans le secteur du tourisme. En outre, la Suisse pourrait constituer un partenaire important dans le développement de ce secteur en croissance, a t’il indiqué en se basant sur son expérience importante dans le domaine. Tout en rappelant l’accès facile pour atteindre l’Albanie grâce à sa position géographique ainsi que la législation favorable aux investissements étrangers, M. Gjoni a mis l’accent sur l’élément pour lequel les albanais se sont fait connaître à travers les siècles – l’accueil des étrangers.

« L’Albanie au-delà de la côte », Albinfo.ch promeut le tourisme albanais

L’hôte de cette soirée était le directeur d’albinfo.ch, Dr. Bashkim Iseni qui, en plus de la modération, a donné des détails sur le tourisme en Albanie et le projet d’albinfo.ch, le numéro spécial « L’Albanie au-delà de la côte ».

Ce numéro spécial d’Albinfo.ch, réalisé grâce au soutien d’Helvetas à travers son projet « Risi Albania », est dédié au public passionné de nature et de culture en les rapprochant des différentes destinations et des offres professionnelles de tourisme qui se sont peu à peu insérées en Albanie et qui vont au-delà des offres de tourisme sur la côte. Cette tentative journalistique est au centre de la mission d’Albinfo.ch, qui a pour but d’offrir des services et des informations pour un développement harmonieux des pays d’origines de la diaspora albanaise.

« Ce projet spécial de la revue a pour but de promouvoir le tourisme durable montagneux, agraire, culturel et aventureux, en tant que stimulant du développement économique du pays » a entre autres fait savoir Bashkim Iseni.

Bashkim Iseni – directeur d’albinfo.ch

Les origines du tourisme en Albanie datent d’il y a 200 ans

Un autre intervenant fut Lars Haefner, président de l’association Albanie-Suisse. Il a ramené les participants à une époque antérieure, lorsque le tourisme en Albanie avait été évoqué pour la première fois. Haefner a illustré ce fait en mentionnant le poète anglais Lord Bayron, qui, en tant qu’aventurier, avait visité l’Albanie 200 ans auparavant, et y avait également décrit ses voyages, ses visites à différents endroits ainsi que les rencontres qu’il avait faites avec les habitants du pays.

Lars Haefner, président de l’association Albanie-Suisse

En élaborant quelque peu sur le tourisme en Albanie durant les ans, il a donné un nombre d’exemples pour illustrer les efforts menés dans le but de développer le tourisme depuis le temps de la première guerre mondiale, au temps du roi Zog, des initiatives d’investissement dans le tourisme durant la conquête italienne en 1939 et jusqu’à la réduction à zéro des tourismes durant l’isolation de l’Albanie sous la dictature communiste.

Miri Troka – Balfin Group

 “Green Coast Resort” va placer l’Albanie sur la carte du tourisme mondial

Et afin de démontrer le succès que peut avoir un projet d’investissement dans le tourisme, Miri Troka de Green Coast a donné un exemple concret. “Green Coast Resort” est l’un des méga projets qui a pour but de placer la région de Palasë en Albanie (entre Vlora et Saranda) sur la carte du tourisme mondial. Ce projet vient de l’un des plus grands groupes d’investissements en Albanie, « Balfin Group ». Le projet apportera une nouvelle norme dans le tourisme albanais, où les services spécialisés et l’engagement ne manquent pas. Pour tous ceux qui désirent investir dans le marché des propriétés en Albanie, Green Coast Resort offre une possibilité en or, a fait savoir Troka.

Malgré le fait qu’elle soit journaliste pour le prestigieux Tages Anzeiger, Aleksandra Hiltmann a ce soir délaissé son accoutrement de journaliste. Face aux participants, elle a plutôt parlé comme une amie des Albanais et comme une touriste aux expériences de voyages entre l’Albanie et le Kosovo.

Hiltmann a tout d’abord souligné que souvent naissent des malentendus pour les gens originaires de cette région des Balkans. Il faut selon avoir de la compréhension à leur égard étant donné leur passé sous la dictature communiste.

Aleksandra Hiltmann – Journaliste

“Plus de 250 mille albanais vivent en Suisse et si chacun d’entre eux recommande ou invite ses amis étrangers à visiter ou passer leurs vacances en Albanie, ceci contribuera à la rupture des préjugés ainsi qu’à l’augmentation et au développement du tourisme en Albanie » a entre autres expliqué Hiltmann. Elle a poursuivi en donnant plus d’exemples sur quoi visiter en Albanie ou également étudier d’autres phénomènes qui sévissent dans le pays comme la corruption. Hiltmann s’est servi d’exemple de l’autoroute qui lie l’Albanie et le Kosovo, et qui a, selon elle, coûté le double du prix normal etc…

 Celui qui visite l’Albanie désire y retourner

En tant que représentante du projet Balkans.ch et comme l’une des organisatrices de cet évènement, Aina Hoti a dévoilé pour les invités les offres desquelles ils peuvent profiter par le biais de cette agence pour visiter l’Albanie ou tout autre pays dans le monde.

Aina Hoti – Balkans.ch

« Il vaut réellement la peine de découvrir ce pays du vieux continent, qui est décoré de plein de belles perles naturelles et aventureuses et où l’on offre des services à très bon marché et de très bonne qualité, ce qui est de plus en plus recherché en Europe. Ceux ayant visité l’Albanie désirent y retourner car ils se sentent enrichis sur l’aspect humain et émotionnel : en Albanie, les rencontres humaines inoubliables arrivent facilement.

Toutefois, il est important de souligner que l’Albanie est un pays sûr, bien plus sûr que certains pays occidentaux. En outre, l’étranger a une place importante dans la tradition albanaise. Le respect, l’attention et l’accueil pour un inconnu sont les valeurs principales du pays. À ce même sujet, une vieille citation albanaise nous rappelle avec force que la maison de l’albanais est celle de Dieu et de l’hôte.

albinfo.ch
albinfo.ch
albinfo.ch
albinfo.ch
albinfo.ch
albinfo.ch
albinfo.ch
albinfo.ch
albinfo.ch
albinfo.ch
albinfo.ch
albinfo.ch
albinfo.ch
albinfo.ch
albinfo.ch

Foto: Leonora Elshani-Murati 


 Autres de Tourisme