Thématique

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga en visite de travail en Californie

La cheffe du DETEC discutera avec deux personnalités politiques de cet État fédéral américain : Eleni Kounalakis, vice-gouverneur de Californie, et David Hochschild, président de la Commission californienne de l’énergie

Du 21 au 24 juin 2021, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga effectuera une visite de travail virtuelle en Californie. Il s’agit d’une première. La cheffe du DETEC discutera avec deux personnalités politiques de cet État fédéral américain : Eleni Kounalakis, vice-gouverneur de Californie, et David Hochschild, président de la Commission californienne de l’énergie. De plus, elle visitera des entreprises qui investissent dans un avenir respectueux du climat. Elle assistera notamment à des présentations de la fabrication de trains et de véhicules électriques. Cette visite de travail virtuelle est un projet pilote qui se base sur les expériences faites pendant la pandémie de coronavirus. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga souhaite évaluer dans quelle mesure de telles visites respectueuses du climat peuvent servir de modèle pour certaines destinations.

C’est la première fois qu’un membre du Conseil fédéral effectue une visite de travail sous cette forme. Même si cette visite sera virtuelle, elle se déroulera en temps réel et comprendra les mêmes éléments qu’un voyage classique, comme des visites in situ, des visites d’entreprises et diverses manifestations telles que des entretiens avec des spécialistes du climat et des représentants des milieux économiques. Grâce à des outils numériques et à des drones, il sera possible de faire une randonnée dans les vignobles de la vallée de Napa, qui sont particulièrement affectés par les changements climatiques, et de découvrir la forêt de séquoias « Muir Woods », que le président Theodore Roosevelt a désigné en 1908 comme le premier monument national privé. La cheffe du DETEC visitera également une bibliothèque publique de San Francisco dont les gérantes s’engagent en faveur des personnes défavorisées.

Ce « voyage » constitue un projet pilote basé sur les expériences faites pendant la pandémie de coronavirus, notamment les nombreux entretiens qui ont exceptionnellement eu lieu de manière virtuelle. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga souhaite évaluer dans quelle mesure de telles visites respectueuses du climat peuvent servir de modèle pour certaines destinations.

La Californie et la Suisse : des investissements dans un avenir sans énergie fossile

La Suisse et l’État de Californie, situé au sud-ouest des États-Unis, sont fortement touchés par les changements climatiques. En Californie, les conséquences sont clairement visibles. Les périodes de sécheresse sont de plus en plus longues, et de plus en plus d’incendies dévastateurs détruisent des habitations et des terres fertiles. Ces phénomènes accélèrent la disparition des espèces et menacent les forêts ainsi que l’avenir des domaines viticoles de la vallée de Napa.

La Californie a donc mis en place des mesures pour remédier à cette situation. Le gouvernement investit énormément dans la protection du climat, restructure le système énergétique pour le baser sur des énergies renouvelables et prévoit d’atteindre la neutralité climatique au plus tard en 2045. Pour ce faire, il encourage une mobilité sans carburants fossiles. Dans cet État américain, de nouvelles idées sont régulièrement développées pour remplacer les énergies fossiles par des énergies renouvelables. Des entrepreneurs suisses s’engagent également en Californie.

À l’occasion de cette visite de travail virtuelle qui aura lieu du 21 au 24 juin 2021, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga s’entretiendra avec des responsables politiques des domaines de l’énergie, de l’environnement et des transports ainsi qu’avec des représentants d’entreprises suisses et américaines qui investissent dans des technologies propres et dans une mobilité respectueuse du climat. En outre, elle assistera à des présentations de ces entreprises, par exemple de l’usine située à Salt Lake City (Utah) de la société suisse Stadler, qui construit des véhicules ferroviaires. La cheffe du DETEC échangera également avec des experts au sujet des changements climatiques et de leurs conséquences sur la diversité des espèces et sur l’agriculture.


Des nouvelles intéressantes du web