Thématique

La présidente de la Confédération Sommaruga reçue à Rome par le président Mattarella et le chef du gouvernement Conte

Les deux parties ont souligné l’importance des contacts politiques, culturels, scientifiques et économiques pour les deux pays

La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a rencontré le président de la République italienne, Sergio Mattarella, et le chef du gouvernement, Giuseppe Conte mardi 29 septembre 2020, à Rome. Les deux parties se sont félicitées de la qualité de leur collaboration pendant la crise du coronavirus. Elles ont signalé leur volonté de signer l’accord sur l’imposition des frontaliers d’ici la fin de l’année. Les échanges ont porté aussi sur la protection de l’environnement et du climat, ainsi que sur les investissements nécessaires à la relance économique.

La présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga, a été reçue à Rome par le président de la République italienne, Sergio Mattarella, et par le président du Conseil des ministres, Giuseppe Conte. La gestion de la crise du coronavirus et les enseignements à en tirer ont été au centre des discussions. La situation extraordinaire a mis en évidence l’importance des bonnes relations entre la Suisse et l’Italie. Les deux parties ont souligné leur volonté de poursuivre des échanges. La participation étroite de la Suisse aux mécanismes européens de gestion de la crise a fait ses preuves.

Les discussions ont également porté sur la relance économique dans le respect du climat (« relance verte »). Le chef du gouvernement italien et la présidente de la Confédération se sont aussi entretenus de sujets bilatéraux comme la politique des transports. À cet égard, les deux parties ont salué la signature, début septembre, d’un accord portant sur l’aménagement de la ligne ferroviaire du Simplon, tout en confirmant leur intention d’intensifier le transfert sur le rail du transport de marchandises à travers les Alpes. La Suisse et l’Italie veulent approfondir leur coopération dans les domaines de l’énergie et de la science.

Plus de 70 000 frontaliers italiens

Les deux parties ont souligné l’importance des contacts politiques, culturels, scientifiques et économiques pour les deux pays. L’Italie est le troisième partenaire commercial de la Suisse, qui constitue, de son côté, le quatrième marché d’exportation de l’Italie. Les relations bilatérales entre la Suisse et l’Italie sont particulièrement étroites le long de la frontière commune que plus de 70 000 frontaliers italiens franchissent chaque jour pour venir travailler en Suisse. La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga et le chef du gouvernement Giuseppe Conte se sont félicités des progrès survenus dans l’accord sur l’imposition des frontaliers négocié en 2015. Tous deux ont signalé leur volonté de parvenir à une signature d’ici la fin de l’année.

La présidente de la Confédération a en outre exposé la politique européenne de la Suisse à la lumière de la votation du 27 septembre. Pour ce qui est de l’accord cadre, il s’agira de trouver le point d’équilibre qui tienne compte aussi des préoccupations de la population.

Le G20 a été abordé au cours des échanges. La Suisse, qui participera au prochain sommet, s’engage activement pour le renforcement de la protection du climat à l’échelle planétaire. À cet égard, les projets de l’Italie en vue de sa présidence du G20 en 2021 ont également été abordés. Au chapitre des sujets internationaux, les délégations se sont entretenues de la situation humanitaire préoccupante dans certaines régions libyennes et de la situation tendue en Méditerranée orientale.


Des nouvelles intéressantes du web