News

La prime moyenne de l’assurance maladie augmentera de 0,5% en 2021

La prime moyenne de l’assurance maladie obligatoire augmentera l’année prochaine de 0,5% par rapport à l’année 2020. Selon le canton, l’évolution se situe entre -1,6% et +2,1%. Il s’agit d’une faible hausse par rapport à la moyenne des dernières années. Les coûts de la santé continuent toutefois d’augmenter et des réformes s’avèrent nécessaires pour limiter la hausse à ce qui est médicalement justifiable

La prime moyenne s’élèvera en 2021 à 316,50 francs. Après des hausses modérées en 2019 et 2020, la hausse de 0,5 % en 2021 sera à nouveau inférieure à la moyenne des dernières années. Depuis 2010, la prime moyenne a augmenté de 3,2 % par an en moyenne et de 3,7 % par an depuis l’entrée en vigueur de l’assurance obligatoire des soins en 1996.

Les projections montrent que dans neuf cantons (AG, AI, AR, BS, NE, OW, SH, SZ, ZH), l’évolution de la prime moyenne sera inférieure ou égale à 0 %, alors que dans dix autres (BE, FR, GE, GL, GR, SG, SO, UR, VD, ZG), elle se situera entre 0% et 1%. Dans les sept cantons restants (BL, JU, LU, NW, TG, TI, VS), la hausse sera supérieure à 1%. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a approuvé toutes les primes pour un an.

La prime moyenne des adultes (375,40 francs) et des jeunes adultes (265,60 francs) sera en légère augmentation de 0,4% par rapport à l’année passée. Celle des enfants baissera légèrement de 0,1% et s’élèvera à 99,70 francs.

Effets de la pandémie sur les coûts

La hausse des primes reflète sur le long terme la hausse des coûts dans l’assurance-maladie obligatoire. Les primes de 2021 sont calculées pour couvrir les coûts estimés pour l’année 2021. Il n’est actuellement pas possible de connaître l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les coûts de l’année 2020. Il subsiste de nombreuses incertitudes et il est encore trop tôt pour évaluer les coûts réels. Si les coûts des prestations de l’année 2020 s’avèrent plus élevés ou moins élevés qu’estimés lors de la fixation des primes, cela se traduira par une variation correspondante des réserves.

Pour une réduction volontaire des réserves

Les réserves cumulées des assureurs dépasseront les 11 milliards en 2020. L’OFSP a approuvé pour l’année prochaine une compensation des primes encaissées en trop de 183 millions de francs et une réduction volontaire des réserves de 28 millions de francs, ce qui fait un total de 211 millions qui retournera aux assurés.

La bonne santé financière des caisses-maladie est en soi positive. Le Conseil fédéral estime toutefois qu’une majorité d’assureurs disposent encore de réserves trop élevées. Actuellement, la législation ne prévoit pas de mesure contraignante pour qu’un assureur-maladie réduise le montant des réserves. Néanmoins, le Conseil fédéral a proposé lors de sa séance du 18 septembre 2020 d’adapter l’Ordonnance sur la surveillance de l’assurance-maladie (OSAMal), afin d’inciter les assureurs-maladie à calculer les primes au plus juste des coûts et d’éviter ainsi des réserves excessives. Les assureurs-maladie pourront notamment recourir plus facilement à la réduction volontaire des réserves. Le projet est actuellement en consultation.

Deuxième paquet du programme de maîtrise des coûts

Le montant des primes d’assurance-maladie représente une charge toujours plus importante pour les ménages. En raison de l’évolution démographique et du progrès technique, les coûts de la santé vont continuer d’augmenter à l’avenir. Le Conseil fédéral entend limiter la hausse des coûts à ce qui est médicalement justifiable. Il a adopté l’année passée un premier paquet de neuf mesures pour maîtriser les coûts de la santé. Celui-ci est actuellement en discussion au Parlement. En août dernier, il a envoyé en consultation un deuxième paquet de mesures dont les économies potentielles sont estimées à un milliard de francs.

Changement d’assurance de base
Les assureurs-maladie ont jusqu’à fin octobre pour informer leurs assurés du montant de leurs primes pour l’année suivante. Les assurés peuvent ensuite résilier leur assurance-maladie de base ou choisir une autre forme d’assurance jusqu’à fin novembre. Les assureurs-maladie doivent accepter chaque personne dans l’assurance obligatoire des soins et tout le monde est tenu de s’assurer. Pour que la résiliation soit acceptée, l’assureur actuel doit avoir reçu une copie du nouveau contrat d’assurance.

Priminfo.ch
Le site www.priminfo.ch met un calculateur de primes à disposition. Toutes les primes de l’assurance obligatoire des soins des assureurs-maladie approuvées par l’OFSP pour 2021 y figurent. Le site recense tous les assureurs-maladie. Les assurés ont la possibilité de sélectionner les primes selon leur montant et de calculer ainsi leur potentiel d’économies. Il suffit d’indiquer le domicile, l’âge, le modèle d’assurance, la franchise et l’assureur-maladie actuel. Lorsqu’une personne a trouvé l’assurance qui lui convient, elle peut demander une offre en ligne pour l’assurance obligatoire des soins ou imprimer et envoyer le formulaire approprié à l’assureur-maladie concerné. Cela ne génère aucun frais pour les assureurs-maladie.

Conseils en matière de primes
La documentation « Primes-Conseil » contient des informations sur l’assurance-maladie, des astuces pour économiser sur les primes ainsi que des lettres-type. Cette documentation est également disponible sur Internet à l’adresse www.priminfo.ch. L’OFSP met en outre à la disposition du public des aperçus de primes sur www.priminfo.ch. Ces documents peuvent également être commandés sous forme papier auprès de l’OFSP.

Ligne téléphonique
L’OFSP a mis en place une ligne téléphonique pour répondre aux questions des assurés :
allemand : 058 464 88 01 ; français : 058 464 88 02 ; italien : 058 464 88 03.
Toutes les données relatives aux primes peuvent en outre être téléchargées à partir du portail Open Data (www.opendata.swiss).

admin.ch


Des nouvelles intéressantes du web