News

La Suisse et le Royaume-Uni renforcent leur partenariat

La Suisse et le Royaume-Uni ont signé une déclaration commune sur le développement de leur partenariat bilatéral et se sont mis d’accord sur un renforcement de leur collaboration dans le domaine scientifique

Le président de la Confédération Ignazio Cassis a rencontré le Premier ministre britannique Boris Johnson et la ministre des affaires étrangères Elizabeth Truss à Londres le jeudi 28 avril 2022. Il a également été reçu par la reine Elizabeth II pour une visite de courtoisie. La Suisse et le Royaume-Uni ont signé une déclaration commune sur le développement de leur partenariat bilatéral et se sont mis d’accord sur un renforcement de leur collaboration dans le domaine scientifique. En outre, les deux pays ont confirmé le lancement d’entretiens exploratoires en vue de moderniser l’accord commercial existant. L’agression militaire russe contre l’Ukraine et ses conséquences ainsi que les relations de la Suisse et du Royaume-Uni avec l’Union européenne ont également figuré parmi les thèmes de discussion principaux.

La déclaration signée par le président de la Confédération Ignazio Cassis et le Premier ministre Boris Johnson fixe les orientations pour approfondir et développer les relations bilatérales entre la Suisse et le Royaume-Uni, notamment dans les domaines du commerce, des services financiers, de la recherche et de l’innovation, de la mobilité et de la coopération en matière de politique internationale. Le Conseil fédéral avait approuvé la déclaration à sa séance du 13 avril 2022.

Les deux parties ont loué l’excellente qualité des relations bilatérales fondées sur des valeurs communes et sur leur rôle clé dans la recherche, la formation et l’innovation. La déclaration commune prononcée jeudi s’inscrit dans une longue tradition. Le président de la Confédération a déclaré qu’il s’agissait d’une feuille de route destinée à renforcer la collaboration entre nos pays et que le processus était déjà bien engagé.

Le Royaume-Uni est le huitième partenaire commercial de la Suisse (hors métaux précieux). Les entretiens exploratoires doivent à présent permettre de déterminer si et comment l’accord commercial existant peut-être modernisé et étendu, par exemple dans des domaines comme les services, la protection de la propriété intellectuelle, le commerce ou le développement durable. Les discussions ont également porté sur le thème important du développement des relations bilatérales dans les domaines de la recherche, de l’innovation et de la technologie. Comme l’avaient décidé en février le conseiller fédéral Guy Parmelin et le ministre britannique de la recherche George Freeman, un protocole d’entente (Memorandum of Understanding) portant sur des domaines de coopération concrets est en cours d’élaboration et sera signé dans les prochains mois.

La guerre en Ukraine et ses conséquences ont occupé une place centrale dans les entretiens. Dans une déclaration commune, le président de la Confédération Ignazio Cassis et le Premier ministre britannique Boris Johnson ont déploré les attaques contre des bâtiments civils et se sont accordées pour condamner les violations du droit international et humanitaire. Les discussions ont également porté sur l’application des sanctions et comment assurer l’acheminement de l’aide humanitaire vers l’Ukraine. Il a aussi été question de la conférence sur l’Ukraine prévue en juillet à Lugano, organisée conjointement par la Suisse et l’Ukraine. Par ailleurs, face à la crise énergétique actuelle, les deux parties ont évoqué le dialogue énergétique qui devrait avoir lieu dans un avenir proche entre la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et le ministre britannique de l’énergie Greg Hands.


Des nouvelles intéressantes du web