Thématique

L’aide publique au développement de la Suisse atteint 0,51% du revenu national brut en 2021

En 2021, les apports d’aide publique au développement (APD) de la Suisse ont totalisé 3,589 milliards de francs, soit 243 millions de plus que l’année précédente. En proportion du revenu national brut (RNB), l’APD de la Suisse atteint 0,51% (2020 : 0,49%)

Comme en 2020, l’année 2021 a été marquée par la pandémie du coronavirus ; de surcroît, en août 2021, la prise du pouvoir par les talibans a provoqué une crise humanitaire en Afghanistan. La Suisse a participé aux efforts de la communauté internationale en se montrant flexible et prompte à réagir en faveur des populations défavorisées. Deux crédits supplémentaires ont été octroyés par le Parlement, le premier pour la réponse de la coopération internationale de la Suisse à la crise sanitaire (226 millions de francs) et le second pour le soutien humanitaire à la population en Afghanistan (23 millions de francs). En outre, la Suisse a donné des vaccins SARS-CoV-2 excédentaires ainsi que du matériel sanitaire aux pays en développement (dons comptabilisables à hauteur de 45 millions de francs dans l’APD). Le montant relatif à ces mesures additionnelles correspond à 0,04% du RNB. Pour la première fois depuis 2016, le taux APD/RNB dépasse à nouveau 0,5%.

Certains coûts d’assistance aux réfugiés, requérants d’asile et personnes admises provisoirement en Suisse sont comptabilisés dans l’APD. En 2021, ces coûts totalisent 337 millions de francs, ce qui représente 9% de l’APD. Hors comptabilisation de ces coûts d’asile, le ratio entre l’APD et le RNB s’élève à 0,46% (0,45% en 2020).

Rôle de la coopération internationale suisse

Par sa coopération internationale, la Suisse contribue à la réduction de la pauvreté, à répondre aux défis globaux tels que les pandémies ou le dérèglement climatique, à la promotion de la paix et des droits de l’homme, ainsi qu’à la diminution des causes de la migration forcée et irrégulière. Elle participe également à l’instauration d’un développement mondial respectueux de l’environnement, tout en veillant à une gestion durable des ressources naturelles.

La coopération internationale de la Confédération est principalement mise en œuvre par la Direction du développement et de la coopération (DDC) du DFAE, le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) du DEFR et la Division Paix et droits de l’homme (DPDH) du DFAE. Aux activités de la coopération internationale s’ajoutent des dépenses éligibles au titre de l’APD provenant d’autres offices fédéraux (dont les coûts comptabilisables liés à l’asile), ainsi que les contributions des cantons et des communes suisses.

Comptabilisation de l’APD et comparaison internationale

La comptabilisation de l’APD se base sur les directives du Comité d’aide au développement (CAD) de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Celles-ci permettent une comparaison statistique de l’engagement des 29 pays membres du CAD sur le plan international. Cette comparaison se fait en fonction de la part du revenu national brut que chacun de ces pays consacre à l’APD.

Selon le communiqué de presse publié par l’OCDE, le volume d’aide a augmenté dans 23 pays membres du CAD en 2021, dont la Suisse. Une diminution est à constater dans 6 pays. Le Luxembourg, la Norvège, la Suède, l’Allemagne et le Danemark ont atteint en 2021 l’objectif préconisé par les Nations Unies de porter l’APD à 0,7% du RNB. Dans le classement international, la Suisse se place au huitième rang en 2021.


Des nouvelles intéressantes du web