Brèves

L’armée convoque des troupes supplémentaires pour l’engagement CORONA

L’Armée suisse mobilise des forces supplémentaires pour le service d’appui CORONA. Avec la mise sur pied partielle du bataillon d’hôpital 66, 119 militaires supplémentaires seront à la disposition du secteur de la santé à partir du 7 janvier 2022

Depuis le début du mois de décembre, des militaires soutiennent les établissements de santé des cantons dans le cadre du service sanitaire afin de les aider à maîtriser la pandémie de coronavirus et à administrer la troisième dose de vaccin (booster). Actuellement, environ 296 militaires en service long et volontaires sont engagés dans les cantons du Jura, du Valais, de Neuchâtel et de Fribourg.

Pour répondre à d’autres demandes approuvées des cantons d’Argovie, de Lucerne et de Nidwald et dans la perspective d’une augmentation des missions confiées à l’armée, cette dernière met aujourd’hui à disposition des éléments du bataillon d’hôpital 66 en tant que formation de milice à disponibilité élevée pour le service d’appui à partir du 6 janvier 2022 (éléments de l’état-major du bataillon) ou du 7 janvier (éléments de la compagnie d’état-major et de la compagnie d’hôpital 66/2). Ainsi, dès le 7 janvier, 147 soldats de bataillon hôpital 66 supplémentaires assureront tant les engagements que la conduite et le service arrière pour tous les militaires engagés. La convocation des troupes se fait en fonction des besoins.

Le 7 décembre 2021, le Conseil a décidé d’un nouveau service d’appui de l’armée au profit des autorités civiles : jusqu’à 2500 militaires pourront apporter leur soutien aux hôpitaux pour les soins et le transport de patients et aux cantons pour la vaccination. Ils sont déployés à la demande des cantons, si les moyens civils sont insuffisants. Cette décision du Conseil fédéral prévoit la mobilisation de formations de milice à disponibilité élevée.


Des nouvelles intéressantes du web