Opinion

Le développement durable, des leçons à tirer

Au fait, l’agenda 2030 de développement durable de l’Organisation des Nations Unies (ONU), englobe le développement économique, social et intègre aussi la durabilité environnementale. Aujourd’hui, nous constatons que le monde est confronté à des défis majeurs entre autres, l’extrême pauvreté, le changement climatique, la dégradation de l’environnement et les crises sanitaires. Dans notre monde globalisé, il est démontré qu’aucun Etat ne peut pas résoudre ces problèmes à lui seul. Raison pour laquelle ils doivent agir tous ensemble, à savoir, les Etats, les partenaires sociaux et les individus.

 

Les changements sociétaux en cours et avenir, notamment en lien avec le vieillissement de la population, la migration, le mode de vie, posent des défis majeurs pour assurer la couverture des besoins fondamentaux (nourriture, logement, accès aux soins). Vu que personne n’est à l’abri de ruptures de son parcours de vie, il est important de garantir à chacun/e une vie décente.

 

Parmi les objectifs de l’Agenda 2030 figure le premier objectif visant à lutter contre la pauvreté ou plus précisément, la pauvreté zéro dans le monde entier ! Actuellement, dans le monde il y a 55% de la population qui n’a aucune protection sociale. Ce qui prouve que la pauvreté persiste sur la planète. La question est de savoir comment s’y prendre ? Il faut souligner que la sécurité sociale ayant pour base l’aide sociale permet de lutter contre la pauvreté même si cela n’est pas son but en soi.

 

Afin donc de construire une société inclusive, qui ne laisse personne de côté, toutes les formes de pauvreté et d’exclusions doivent être combattues. Un tel défi demande de porter une attention particulière à ceux et celles pour qui, l’accès au marché du travail et à l’autonomie financière sont plus difficile. J’aimerais parler là des jeunes, des seniors, des sans-emploi, des working poors et des migrants.

 

Comme étape importante, il faut garantir à chaque individu la possibilité d’avoir un projet de vie y compris celui professionnel. Puis, investir dans la formation continue voire un apprentissage à vie. Ensuite, il faut permettre à ceux et celles qui souhaitent de rester plus longue temps sur le marché du travail de faire carrière. Enfin, une synergie entre des partenaires publics et privés est indispensable pour développer une croissance économique et un marché du travail durable. Celui-ci permettrait un retour plus rapide et durable en plein emploi et un équilibre financier de la sécurité sociale dont chacun/e-s bénéficieraient d’une assistance financière afin de subvenir à leurs besoins fondamentaux. De plus, cette aide servirait comme un tremplin pour sortir de la pauvreté et éradiquerait la pauvreté extrême.

Abdulah Ahmedi, docteur en droit

 


Des nouvelles intéressantes du web