Religion

« Le djihad est une guerre menée par des terroristes »

Pour l'Imam Bekim Alimi, "un vrai musulman ne tue pas d’innocents". Interview.

Alimi s’exprime sur le danger que représente le djihad islamique pour les jeunes albanais de Suisse. Nombreux sont ceux qui se font piéger par des organisations religieuses et des réseaux secrets que les croyants qui fréquentent les mosquées suisses ne connaissent pas. Le cas le plus récent est celui du double champion de boxe thaï, Valdet Gashi, qui a quitté sa famille et a rejoint l’organisation terroriste ISIS qui mène la guerre en Syrie avec l’objectif d’instaurer un État Islamique selon la charia.

Albinfo.ch : Des rumeurs sur l’existence d’un réseau terroriste en Suisse qui organiserait le départ de jeunes vers la Syrie circulent. Le Digo a-t-il plus d’informations concernant ces rumeurs et est-il au courant du cas de Valdet Gashi ?

Bekim Alimi : Bien sûr que nous n’avons pas d’informations sérieuses sur ces organisations, car comme vous le savez ces activités se font de manière secrète et très confidentielle. Dans les situations où nous avons pu déceler un tel cas, il était trop tard car la personne se trouvait déjà à l’étranger.

Le cas dont vous avez parlé n’a aucun lien avec notre canton. Mais nous nous intéressons à tous les jeunes et nous sentons responsables s’ils s’égarent. Peu importe s’ils viennent de Genève ou de Saint-Gall, ce sont tous nos enfants. Les membres des réseaux de recrutement ne fréquentent pas les grandes mosquées en Suisse, car ils prendraient le risque d’être repérés.

Albinfo.ch : Traitez-vous, au sein de l’Union des imams et de Digo, de sujets tels que le terrorisme ; et si c’est le cas, quelles mesures de prévention avez-vous pris ?

Bekim Alimi : Entre imams, à l’intérieur de la mosquée, nous discutons souvent de ce sujet. Quand nous apprenons de nouveaux départs, nous sommes les premiers à ressentir la perte, tout autant que leur famille. Le sujet est très grave et nous préoccupe tous. Les parents viennent souvent nous exprimer leur peur. Mais personne n’est venu me parler ouvertement d’un éventuel départ.

Albinfo.ch : Qu’en est-il du travail de prévention ?

Je le répète, ce sont les imams et l’Union des Imams Albanais qui prennent des mesures afin d’empêcher la radicalisation des jeunes, car ils sont plus proches d’eux. Moi-même je collabore avec d’autres imams et nous avons organisé les vendredis des prédications sur le sujet. C’est une sorte de prévention, nous leur expliquons ce qu’est un Islam pur. Sur la page Web de l’Union des Imams Albanais, vous pouvez trouver un texte intitulé « Je suis un musulman albanais en Suisse » dans lequel nous condamnons la radicalisation.

Albinfo.ch : Étant imam de la région, quelle est votre opinion sur ces jeunes qui aimerait partir faire le djihad ?

Bekim Alimi : La guerre qu’ils veulent mener en Syrie n’a rien à avoir avec le mot djihad. Car ce mot est saint et on ne peut pas supprimer des vies humaines au nom du djihad. Il faut que les jeunes soient attentifs à la propagande négative. Car la Syrie est un grand pays et n’a pas besoin de nos jeunes pour se libérer. En ce moment ils sont des milliers à quitter leurs pays. Je prie Dieu en ce mois de ramadan pour que le peuple syrien retrouve la paix.

Albinfo.ch : Condamnez-vous les actes terroristes et les crimes qui ont lieu en Syrie ?

Les meurtres commis par ISIS, je les considère non-légitimes et contraires à l’Islam. Comment Isis pourrait-il représenter l’Islam alors que tous les jours des gens sont emmenés dans le désert pour y être massacrés. Évidemment que je suis contre ce qu’ils font.

Albinfo.ch : Pouvons-nous dire que les jeunes albanais qui inconsciemment partent pour faire le djihad font partie d’une organisation terroriste ?

Bekim Alimi : J’ignore ce qu’ils deviendront une fois arrivés là-bas. Mais nous regardons tous les jours ce qui se passe en Syrie. C’est contraire à l’Islam. Ce sont des actes d’un haut niveau terroriste. Nous devons être proches de ces jeunes et discuter avec eux avant que ce ne soit trop tard. Car l’islam ne veut pas dire tuer l’autre et surtout d’autres musulmans.


Des nouvelles intéressantes du web