Tourisme

Un guide pour les « secrets » touristiques du Kosovo

Chaque ville possède ses “secrets connus” qui attendent d’être découverts. Une vieille maison à l’architecture unique, un café où se rencontrent les passionnés d’arts, un restaurant où on sert des mets qu’on ne sert nulle part ailleurs où un monument culturel-spirituel qui garde en lui des histoires jamais contées auparavant.

Les lieux où l’on mange bien, la vie nocturne, les promenades dans la ville, les monuments cultures et religieux, les ruelles pleines d’histoire. Chaque ville est une destination qui en attente de découverte. La plus belle et la plus simple façon de découvrir l’esprit d’une ville se fait à travers les connaissances des habitants de cette ville.

L’une des professions qui se développe au Kosovo est celui des guides touristiques pour les zones urbaines. Ces derniers, aux professions différentes, sont unis par la passion pour le tourisme et le désir de présenter aux visiteurs l’esprit de la ville où ils vivent. De plus, ils sont des professionnels de différents domaines mais ils possèdent les qualifications nécessaires pour offrir des expériences inoubliables et informations intéressantes et des factualités aux visiteurs au sujet des villes dans lesquelles ils vivent.

Prizren (Photo Arben Llapashtica)

“Le travail de guide touristique t’offre beaucoup d’espace afin de transmettre et de parler de la vie et de la culture de l’endroit où tu vis. Ce qui m’attire le plus dans cette profession et la proximité que l’on créé avec les gens et la possibilité de représenter et promouvoir le pays” explique Egzona Azemi, ethnologue et guide touristique dans la ville de Vushtrri.

Enes Toska est le directeur exécutif et l’un des fondateurs de l’association GuideKs. Il raconte que l’association a été créée dans le but de réguler le fonctionnement de la profession de guide touristique et pour promouvoir les valeurs et responsabilités de cette profession. Selon Enes, en plus de la passion pour travailler comme guide touristique, “on y trouve également le professionnalisme et la responsabilité. Les différentes formations que nous avons mené ont souligné l’importance des qualifications adéquates et de la responsabilité durant le travail”.

Ulpiana (Photo Arben Llapashtica)

“Le travail de guide touristique t’offre beaucoup d’espace afin de transmettre et de parler de la vie et de la culture de l’endroit où tu vis. Ce qui m’attire le plus dans cette profession et la proximité que l’on créé avec les gens et la possibilité de représenter et promouvoir le pays” explique Egzona Azemi, ethnologue et guide touristique dans la ville de Vushtrri.

Enes Toska est le directeur exécutif et l’un des fondateurs de l’association GuideKs. Il raconte que l’association a été créée dans le but de réguler le fonctionnement de la profession de guide touristique et pour promouvoir les valeurs et responsabilités de cette profession. Selon Enes, en plus de la passion pour travailler comme guide touristique, “on y trouve également le professionnalisme et la responsabilité. Les différentes formations que nous avons mené ont souligné l’importance des qualifications adéquates et de la responsabilité durant le travail”.

Prishtina (Photo Arben Llapashtica)

En plus de renforcer la profession de guide touristique, GuideKs a également pour objectif de promouvoir le Kosovo comme destination ainsi que d’améliorer l’image du pays internationalement. GuideKs a adhéré à la Fédération Européenne des Associations de Guides Touristiques (FEG), ce qui ouvre la porte à un plus grand réseautage et un développement continu des membres de GuideKs. Actuellement, l’association compte plus de 60 membres qui mettent en œuvre leur passion dans tout le Kosovo.

“À côté de la visite auprès des monuments principaux de la ville, les visiteurs doivent faire connaissances avec les caractéristiques et l’esprit de la ville” explique Nora Arapi Krasniqi, architecte, qui travaille depuis 2014 en tant que guide dans la ville de Prizren. La place Shadervan, le complexe du Marash et le Lumbardh sont les lieux où les visiteurs ressentent au mieux le croisement entre l’architecture et la nature, qui donne toute cette vie à Prizren.

Tu ne peux pas prétendre connaitre les “secrets connus” d’une ville si tu n’y a pas grandi. Le dynamisme de la vie des villes fait que certains lieux de loisir ferment et d’autres apparaissent ou alors que les attractions changent et s’enrichissent. Les informations sur internent n’ont pas cette chaleur humaine des histoires qui peuvent être relatées seulement par les locaux. Donc, cette année, découvre le pays natal en tant que touriste à travers les yeux et les connaissances du guide touristique qui te fera découvrir l’esprit de la ville !

Photo: Arben Llapashtica

 


Des nouvelles intéressantes du web