E-Diaspora

250 ouvrages en albanais disponible à la bibliothèque municipale de Lausanne

Samedi matin se tenait la présentation au publique du projet collaboratif entre la Ville de Lausanne et celle de Ferizaj pour la mise à disposition en prêt de 250 ouvrages en langue albanaise

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

  • albinfo.ch

Une grande partie des Albanais vivant à Lausanne sont originaire de Ferizaj au Kosovo. C’est donc tout naturellement que des liens se sont créés entre ces deux villes. Il y a deux ans, les deux municipaux Lausannois, Oscar Tosato et Grégoire Junod, partaient visiter la région d’origine d’une partie de leurs concitoyens accompagnés par Musa Kamenica.

De cette visite naquis l’idée d’une collaboration pour la mise à disposition d’une offre de livres en prêt à la bibliothèque municipale pour les albanophones Lausannois. Le projet est réciproque, des livres en français seront aussi mis à disposition à la bibliothèque de Ferizaj  de même qu’une aide financière. Ce sont 250 ouvrages qui ont était sélectionnés par M. Kamenica mandaté par la municipalité de Lausanne et le chef du service de la bibliothèque de Lausanne, Frédérique Sardet. Ces derniers ont pu choisir parmi les listes soumises par la bibliothèque de Ferizaj, la LEPA (Ligue des Elèves et Parents Albanais dans le Canton de Vaud) et la librairie «Buzuku ». Le projet va s’inscrire sur le long terme, les livres seront renouvelés régulièrement afin de garder une offre attractive a assuré Grégoire Junod lors de son discours.

La présentation du projet a eu lieu à la bibliothèque municipale de Lausanne à la Place chaudron. Elle était attendue par plusieurs personnalités Suisses et Kosovares, dont le maire de Ferizaj Muharrem Sfarqa qui a fait le déplacement pour l’occasion et a déclaré son appui à la collaboration avec sa ville, ainsi que le directeur du département de la culture M. Enver Haliti. La cérémonie a aussi été suivie par l’ancien conseiller national Victor Ruffy.

L’avenir commun entre la Suisse et le Kosovo se traduit par de simples actions comme celle-ci

Lors de son discours, le municipale Lausannois Oscar Tosato a rappelé les engagements de la Ville de Lausanne en faveur de ces habitants albanophones et de leurs pays d’origine. Aujourd’hui la communauté albanaise a pignon sur rue grâce à la volonté de la ville de mettre des locaux à leur disposition à travers l’institution Iseal (Institut Suisse d’étude Albanaise). L’aide apportée au pays d’origine passe par du matériel de seconde main qui est très apprécié des écoles qui le reçoivent, mais aussi par des échanges, comme la collaboration entre les psychologues scolaires des deux pays.

Favoriser l’intégration

L’ambassadeur du Kosovo en a profité pour remercier l’aide suisse apportée au Kosovo et aux Kosovars, spécialement pendant les temps les plus difficiles de la guerre et a salué la modestie de la Suisse qui est très présente au Kosovo à travers les différents projets d’aide ainsi que la mission Swisscoy.

Il a ajouté qu’un tel projet, favorise l’intégration des Albanais en Suisse toute en évitent l’assimilation de par la mise à disposition d’éléments de leur culture dans leur ville de résidence.

Le président de la LEPA, Isni Idrizi, a constaté qu’il y avait peu d’élèves de Ferizaj qui ont profité des cours dispensés par son association. Il a fait remarquer, avec une note de pessimisme, que les livres mis à disposition devaient maintenant être emprunté.


Des nouvelles intéressantes du web