News

La Suisse recevra 100 invités d’État à la Conférence pour la paix en Ukraine

La présidente de la Confédération Viola Amherd ouvrira la conférence de haut niveau sur la paix en Ukraine le samedi 15 juin 2024. 100 délégations y participeront, dont 57 chefs d’État et de gouvernement de toutes les régions du monde. L’objectif de la conférence est de mettre en marche un processus de paix, d’insuffler la confiance et de créer une perspective pour les étapes ultérieures. Tous les États présents seront invités à exposer leurs propositions pour une paix juste et durable en Ukraine.

La délégation suisse comprendra la présidente de la Confédération Viola Amherd, cheffe du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) et le conseiller fédéral Ignazio Cassis, chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). En amont de la conférence, Viola Amherd rencontrera samedi midi le président ukrainien Volodymyr Zelensky pour un entretien bilatéral. La conférence commencera officiellement samedi en début d’après-midi avec l’arrivée des invités d’État et durera jusqu’à dimanche après-midi.

L’objectif de la conférence est de mettre en marche un processus de paix, notamment en définissant les éléments nécessaires : affirmer son soutien grâce à une participation importante avec des représentants de haut niveau, insuffler la confiance en développant une compréhension commune des trois thèmes importants que sont la sûreté nucléaire, la sécurité alimentaire et la dimension humaine, et créer une perspective pour une prochaine étape à laquelle la Russie sera associée. Avec cette conférence, la Suisse propose un forum sur lequel tous les États présents pourront faire part de leurs idées et de leurs propositions pour une paix juste et durable en Ukraine.

La participation de 100 États et organisations de toutes les régions du monde est de bon augure pour ce processus. Le programme prévoit à la fois des échanges en séance plénière et des discussions sur les trois thèmes mentionnés en plus petits groupes. Les sujets traités concerneront ainsi des questions de portée mondiale auxquelles un grand nombre d’États sont directement confrontés et dont il est déjà question dans plusieurs plans proposés pour la paix en Ukraine. Les pays qui ont connu des conflits pourront en particulier faire part de leurs expériences sur les questions humanitaires, comme les échanges de prisonniers de guerre, la libération de civils et le rapatriement d’enfants, ou sur les questions de sûreté nucléaire et de sécurité alimentaire.

La conférence offre aussi la possibilité d’aborder pour la première fois au plus haut niveau la question de savoir quand et comment impliquer la Russie dans le processus. Le Conseil fédéral estime que pour élaborer une solution durable, il faut que les deux parties soient impliquées. En organisant cette conférence, la Suisse permet de faire un premier pas dans cette direction, un premier pas vers un processus menant à une paix juste et durable en Ukraine. Elle reste ainsi fidèle à sa longue tradition dans la promotion du dialogue entre les États.

/admin.ch/


 Autres de News