Thématique

Le Conseil fédéral a adopté les objectifs stratégiques assignés à Swisscom SA pour la période 2022 à 2025

Pour ses quelque 16 000 employés en Suisse, Swisscom est un employeur moderne et apprécié. Dans ce contexte, le Conseil fédéral n’a pas procédé à une révision fondamentale de l’orientation stratégique, mais uniquement apporté des modifications ponctuelles à certains objectifs

Le 24 novembre 2021, le Conseil fédéral a fixé les objectifs stratégiques assignés à Swisscom SA pour les années 2022 à 2025. Le pilotage stratégique de Swisscom ayant fait ses preuves, le Conseil fédéral n’a pas procédé à une révision fondamentale de l’orientation stratégique. Il a toutefois mis davantage l’accent sur la fiabilité de l’infrastructure de réseau et intégré l’accessibilité des numéros d’urgence dans les objectifs stratégiques, conformément à une recommandation des Commissions des transports et des télécommunications.

Le Conseil fédéral définit tous les quatre ans les objectifs que la Confédération se propose d’atteindre en tant qu’actionnaire majoritaire de l’entreprise. Il s’engage ainsi à mener une politique transparente et prévisible vis-à-vis de l’entreprise, du public et des actionnaires minoritaires. Avant d’adopter les objectifs stratégiques, le Conseil fédéral consulte systématiquement les Commissions des transports et des télécommunications des Chambres fédérales.

Swisscom est gérée selon les règles de l’économie d’entreprise et est compétitive. Elle poursuit l’expansion d’une infrastructure de télécommunication moderne, performante et sûre dans toutes les régions du pays et veille à ce que le service universel soit assuré sur l’ensemble du territoire sans indemnisation des pouvoirs publics. L’entreprise est financièrement saine et verse des dividendes intéressants. Pour ses quelque 16 000 employés en Suisse, Swisscom est un employeur moderne et apprécié. Dans ce contexte, le Conseil fédéral n’a pas procédé à une révision fondamentale de l’orientation stratégique, mais uniquement apporté des modifications ponctuelles à certains objectifs.

Il importe que Swisscom développe une infrastructure de réseau tournée vers l’avenir. Parallèlement, la stabilité et la disponibilité ne doivent pas être négligées. Suite aux pannes de réseau, le Conseil fédéral a décidé d’accorder plus d’importance à la fiabilité dans les objectifs stratégiques. Conformément à la recommandation des Commissions des transports et des télécommunications, le Conseil fédéral a en outre intégré l’accessibilité des numéros d’urgence dans les objectifs stratégiques. Swisscom joue un rôle important à cet égard, en collaboration avec d’autres fournisseurs de services de télécommunication et avec les autorités et organisations chargées du sauvetage et de la sécurité (AOSS).

Le Conseil fédéral a en outre précisé ses attentes, à savoir que Swisscom fournisse une contribution importante au raccordement de toutes les régions du pays et qu’elle prenne en compte les attentes des différentes régions dans son organisation lorsque cela s’avère judicieux du point de vue de l’économie d’entreprise.

Depuis le 1er janvier 2021, les nouveaux seuils pour la représentation des sexes doivent être respectés par les grandes sociétés cotées en bourse. Le Conseil fédéral formule désormais dans les objectifs stratégiques son attente de voir Swisscom jouer un rôle de modèle après la période de transition.

Le Conseil fédéral fixe dans les objectifs stratégiques une limite supérieure à l’endettement par rapport au bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA). Swisscom établit ses comptes consolidés conformément aux normes comptables internationales (IFRS). Le plafond d’endettement de 2,1 x EBITDA autorisé jusqu’à présent a été fixé sur la base des prescriptions comptables en vigueur en 2017. Au 1er janvier 2019, les normes concernant la comptabilisation des contrats de leasing ont été adaptées (IFRS 16). En particulier, les engagements de leasing doivent maintenant être déclarés comme endettement. Désormais, la définition de l’endettement net tient compte de cette norme, ce qui engendre une augmentation de 0,3 de la valeur cible, qui s’établit à 2,4 x EBITDA.

Swisscom SA est une société anonyme cotée à la bourse suisse. La Confédération suisse a l’obligation légale de conserver la majorité des actions de l’entreprise. Actuellement, la participation de la Confédération dans le capital-actions de Swisscom est de 51 %.


LAJME INTERESANTE NGA INTERNETI