Culture

Le Festival des immigrés fait honneur à la pièce de théâtre « Doruntina »

Après dix jours d’activités intenses, le festival « Secondotheaterfestival » de Zürich a pris fin avec l’attribution du prix du festival aux pièces de théâtre « Doruntina » et à « Fuck you Europa, fuck you Moldova ». « Doruntina » est le fruit d’une collaboration entre le théâtre « Oda » de Prishtina et du théâtre « Blessed Unrest » de New York.

Les deux spectacles étaient considérés depuis le début du festival comme les favoris. « Doruntina » est un spectacle avec une construction complexe, combinant de façon heureuse de nombreux éléments, faisant de cette pièce un spectacle complet. Par ailleurs, « Fuck you Europa, Fuck You Moldova » est une réalisation dramatique d’un genre complètement différent, mais tout aussi complexe et impressionnante. À travers une seule et unique actrice, la pièce est le miroir de la migration venue des pays de l’Est, au tournant entre la démocratie et le système socialiste.

Barbara Ellenberger, directrice artistique du festival, a déclaré à albinfo.ch qu’en fait, chacun des quatre spectacles en compétition pour le prix méritait de gagner. « Nous avons vu quatre spectacles qui ne pouvaient pas être plus différents. Je suis satisfaite de la décision du jury, mais au vu de leur niveau artistique, je pense qu’on aurait pu distribuer un prix à chacune des représentations qui traitaient toutes fort bien le thème de l’immigration », a-t-elle déclaré.

Le réalisateur Florent Mehmeti a exprimé sa satisfaction pour le prix remporté lors du spectacle.

« Nous sommes fiers d’avoir partagé « Doruntina » avec le public albanais de Suisse et les secundo », a déclaré Florent Mehmeti à albinfo.ch. « Bien sûr, ce prix récompense le travail effectué, ce qui nous rend fiers et nous renforce pour continuer avec ce spectacle et d’autres performances futures. Peut-être que le mythe de Doruntina parle aux émigrants et que cela explique l’attribution du prix », explique Florent Mehmeti.

Ilire Vinca, actrice principale du spectacle, a déclaré que, vu le fort succès qu’a rencontré « Doruntina » à Zürich, le voyage pour ce spectacle se poursuivra dans d’autres pays. « Nous avons reçu des éloges et des offres. Je pense que beaucoup d’Albanais qui n’ont pas pu venir voir le spectacle l’ont regretté parce qu’ils savent apprécier le véritable art. La mise en scène d’une légende avec laquelle ils ont grandi a été une surprise pour eux. On nous a dit que la performance a dépassé les attentes du public, car, à cause de la guerre et des circonstances dans lesquelles nous avons vécu en tant que peuple, les représentations artistiques à l’étranger sont très souvent patriotiques ou chargées de pathétique et de folklorisme », a déclaré la jeune actrice.