E-Diaspora

Les richesses cachées de l’Albanie méridionale s’exposent à Genève

Le magazine en ligne OCEAN71 (ocean71.com) présente jusqu’au 8 mars dans les locaux de l’Université de Genève l’exposition photographique intitulée «Voyage vers l’inconnu ».

Cette exposition est le fruit d’une collaboration entre l’équipe franco-suisse d’OCEAN71 et l’Unité d’archéologie classique de l’Université de Genève. Depuis 2007, l’équipe albano-suisse, codirigée par le Pr. honoraire Jean-Paul Descoeudres et le Dr. Saimir Shpuza, étudie le site d’Orikos (l’Oricum mentionnée par Jules César dans sa Guerre civile). L’équipe d’archéologues, coordonnée par Gionata Consagra, essaye de comprendre l’histoire de cette petite ville portuaire de ses origines (VIe s. avant J.-C.) jusqu’à son abandon (époque byzantine).

Une série de photos et de posters, tirés du film-documentaire  « Secrets au pays des aigles noirs » produit par OCEAN71 Magazine, emmènent le visiteur d’abord en bateau puis à terre à la découverte de la Riviera albanaise, région riche de paysages à coupler le souffle et de vestiges archéologiques insoupçonnés.

Le site d’Orikos, situé à l’intérieur de la base navale de Pashaliman, est étudié depuis 2007 par une mission albano-suisse dont font partie le professeur honoraire Jean-Paul Descoeudres, le professeur Jean Terrier, le docteur Saimir Shpuza et le doctorant Gionata Consagra.

Cette exposition montre une partie du riche patrimoine albanais, pays qui regorge de vestiges archéologiques de première importance et de richesses incroyables pour l’histoire de l’Albanie et de toute l’Europe.

Exposition photographique «Voyage vers l’inconnu » 2 février – 8 mars 2016 à la Salle des moulages, sous-sol Aile Jura (Uni Bastions), Rue de Candolle 5, Genève, entrée libre les mardis (10h00-18h00) et vendredis (14h00-20h00).

L’archéologie sous-marine en Albanie

Ce n’est que récemment qu’une carte archéologique, résultat d’une prospection systématique des fonds marins albanais, vient d’être complétée par le projet dirigé par les Dr. Jeff Royal et Adrian Anastasi de la RPM Nautical Foundation (http://rpmnautical.org) en collaboration avec l’Institut archéologique de Tirana.

D’innombrables trésors reposent encore aujourd’hui dans les eaux cristallines de l’Albanie, témoignage d’une importante route commerciale maritime le long des côtes albanaises depuis l’Antiquité. Cette situation unique est le résultat de l’histoire récente de l’Albanie, caractérisée par une fermeture durant la seconde moitié du 20e siècle et un manque de moyens pour les recherches subaquatiques. D’après le directeur de l’Institut archéologique de Tirana, le Dr. Luan Përzhita, le patrimoine submergé albanais reste encore à être étudié. Le scientifique souligne un manque de financements pour ce type de recherches. Celles-ci nécessitent des budgets conséquents tant pour les opérations de fouille en mer que pour la restauration et conservation des vestiges amenés à terre par les archéologues-plongeurs.

 Infos sur l'événement

  • Date de début19 février 2016
  • Heure11:00
  • LieuGenève jusqu'au 8 mars
  • Date de fin22 avril 0000 - 20:16