News

126 battements rythment le cœur de Genève

Il y a cent ans à Genève naissait la Société des Nations, organisation qui allait devenir, après le déchirement de la Seconde Guerre mondiale, celle des Nations Unies. A l’occasion de ce centenaire, Genève célèbre sa diversité culturelle à travers un ouvrage inédit : « 126 battements de cœur pour la Genève internationale », publié aux éditions Slatkine. Albinfo est parti à la rencontre de son auteur, l’écrivain genevois Zahi Haddad.

Zahi Haddad

Alors que la Genève internationale valorise assidûment les synergies entre ses acteurs nationaux et internationaux, Zahi Haddad, quant à lui, constate avec étonnement, à l’instar de beaucoup d’habitants du canton, qu’il ne connait que très peu la mosaïque genevoise composée d’environ 185 nationalités. « 126 battements de cœur pour la Genève internationale » est donc un ouvrage dressant le portrait de 126 acteurs genevois issus de pays et de cultures différentes.

De rencontres en rencontres, Zahi Haddad tisse une toile dense d’histoires personnelles et de parcours inédits, qu’il découvre avec frénésie et lyrisme. Il nous propose une lecture de cette société civile si peu connue illustrant la parole, la vision du monde et la contribution des individus qui la composent en faveur de leur terre d’accueil. Au cœur de cet ouvrage, on découvre des visages en provenance des Balkans, dont quelques-uns sont albanophones. Cette démarche fut aussi pour l’auteur, nous concède-t-il, l’occasion de réviser ses cours d’histoires et de géographie en chair et en os.

Ce qui ressort particulièrement de l’ensemble de ces portraits, au-delà de leur attachement à une société civile prospère, c’est un sentiment de « grande ouverture sur le monde et une conception de l’altérité inaltérable », nous révèle l’auteur avec émotion. Cette envie de transcender les frontières se retrouve également dans les projets initiés et menés par la grande majorité des 126 portraits proposés.  A l’instar de quelques albanophones, que vous pourrez découvrir, la plupart des protagonistes mènent des projets de portée internationale tout en ciblant leur pays d’origine.

Les 126 visages auxquels l’ouvrage rend hommage représentent la richesse des vécus, expériences et savoir-faire dont regorge le canton. Leurs projets, économiques, humanitaires, culturels, participent à l’enrichissement de ce dernier tout en cultivant des liens avec l’extérieur. L’écho et l’originalité de chacun de ces personnages résonnent avec la double culture libano-genevoise de Zahi Haddad. Sous la plume de l’auteur, chacune des personnalités se raconte à sa manière à travers un parcours et une histoire édifiante et souvent intrépide.

Dans un monde où les revendications communautaires et identitaires sont de plus en plus exacerbées, ce livre a le mérite de prendre du recul en révélant l’humanité de chacun des protagonistes. Dépeindre la cité de Genève qui a su semer des graines et faire émerger son caractère universel est au cœur du projet de Zahi Haddad. Difficile de ne pas penser au roman « Léon l’Africain », de l’écrivain franco-libanais Amin Maalouf, qui décrit un monde en paix composé de chrétiens et de musulmans au cœur du Maghreb et de l’Andalousie, preuve irréfutable d’une possible société cosmopolite et universelle, à laquelle Genève fait écho, toute proportion gardée.

Il faut également souligner ici le travail extraordinaire du photographe Aurélien Bergot, qui a su immortaliser avec talent ce faisceau de profils ancrés dans un environnement genevois. Car « 126 battements de cœur pour la Genève internationale » est aussi un recueil d’images composé d’une multitude de personnalités, de caractères et de visages offrant par la même occasion le sien à Genève.

Zahi Haddad, « 126 battements de coeur pour la Genève internationale » – Editions Slatkine
Le livre est disponible dans toutes les librairies (certaines livrent à l’international via leur site Internet).
Pour suivre l’actualité de l’auteur : zahiinthecity sur instagram

 

 


Des nouvelles intéressantes du web