News

Déclarations sur la « Grande Albanie » inacceptables pour l’UE

Les déclarations faites par le Premier ministre albanais Edi Rama et le Président du Kosovo Hashim Thaçi sur la « Grande Albanie » ne menacent pas l’Union européenne, mais sont contre-productives et inacceptables à Bruxelles, a déclaré le commissaire européen à l’élargissement Johannes Hahn lors d’une visite avec son homologue serbe Ivica Daçiç.

« J’exprime ma déception et si je puis dire même ma colère en raison de déclarations incendiaires de certains dirigeants de la région. De telles déclarations peuvent être considérées comme une ingérence envers d’autres pays et impliquent des changements de frontières, elles sont inacceptables, inutiles et contre-productives », a déclaré Johannes Hahn.

Les déclarations de Hahn font suite à un entretien du Premier ministre albanais, Edi Rama, accordé au portail Politico ou il n’a pas exclu la possibilité d’unification de l’Albanie et du Kosovo « si la perspective de l’adhésion des pays des Balkans à l’UE continue de s’éloigner ». Le président du Kosovo, Hashim Thaçi, a également déclaré que l’unité nationale reste une alternative si l’UE ne veut pas des Albanais.

Johannes Hahn a dit qu’il serait faux de penser que de telles déclarations « pourraient mettre la pression sur l’UE » pour l’adhésion.

« Cette déclaration pourrait facilement causer un effet contre-productif. Nous devons être conscients que les Européens ont un fort intérêt pour la paix, la prospérité et la stabilité dans la région, et cela ne peut être atteint que grâce aux bonnes relations de voisinage », a ajouté Johannes Hahn.

Il a ensuite ajouté que le succès des négociations de la Serbie pour adhérer à l’UE dépend aussi du dialogue de Belgrade avec Prishtina.

« J’espère que les deux parties feront preuve d’une approche constructive et continueront avec des résultats tangibles. Je suis convaincu que de nouveaux chapitres s’ouvriront bientôt et nous devons saisir toutes les occasions de garder la dynamique positive », a déclaré Hahn.

Immédiatement après cette déclaration, le Président kosovar a réagi en disant que l’Union européenne n’a depuis longtemps plus de leadership et que le Kosovo devrait être reconnu par l’UE.

« Cette approche montre que l’UE, dans le meilleur des cas, se fiche du Kosovo et dans le pire des cas, ne s’en soucie pas du tout. La discrimination et l’isolement de nos citoyens aujourd’hui parlent beaucoup plus que les déclarations monotones faites par certains fonctionnaires de l’UE qui se répètent depuis l’année 2000 », a déclaré Hashim Thaçi dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Selon Thaçi, le projet d’une grande Albanie est le « produit de la propagande serbe pour réaliser le projet de la Grande Serbie, qui est déjà en place sous le nez de l’UE ».

« Il n’y a pas de grande ou de petite Albanie, mais il y a juste l’Albanie et le Kosovo. Et ce serait bon pour l’UE d’accepter cette réalité et de commencer à traiter le Kosovo comme un État indépendant et souverain », a ajouté le Président du Kosovo.


Des nouvelles intéressantes du web