DE Balkani

Le conseiller fédéral participera à la prochaine réunion du Conseil ministériel de l’OSCE à Skopje

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis se rendra à Skopje le 29 novembre pour y représenter la Suisse lors de la réunion annuelle du Conseil ministériel de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). La conférence sera consacrée à la situation sécuritaire en Europe et aux défis que l’OSCE doit relever. Dans la capitale de Macédoine du Nord, le conseiller fédéral Ignazio Cassis interviendra en faveur du respect des valeurs et des principes de l’OSCE et du maintien de la capacité d’action de l’organisation.

L’OSCE est confrontée à des défis majeurs en raison de l’agression militaire de la Russie contre l’Ukraine, laquelle constitue une violation grave du droit international et de l’Acte final d’Helsinki, le document fondateur de l’organisation. La guerre a provoqué une perte de confiance parmi les États participants. Au sein de l’OSCE, il est fréquent que des décisions importantes ne soient pas prises, l’unanimité requise faisant défaut. Ainsi, pendant longtemps, aucun accord n’a pu être trouvé entre les États participants sur la présidence de l’année à venir, sur la prolongation ou le renouvellement des principaux postes de direction ou encore sur le budget. Peu avant le Conseil ministériel, une première décision préliminaire d’importance a été prise : en 2024, la présidence de l’organisation devrait être assurée par Malte. Ce choix devra être encore entériné par le Conseil ministériel à Skopje. Concernant la prolongation des mandats des principaux postes clés, des divergences de vues subsistent. Des décisions sont attendues à ce sujet pendant la réunion du Conseil ministériel.

L’Europe a besoin d’une OSCE efficace
Le conseiller fédéral Ignazio Cassis se félicite de la volonté exprimée par Malte de reprendre la présidence de l’organisation en 2024. Lors du Conseil ministériel, il s’engagera pour que les valeurs et principes de l’OSCE soient respectés et que l’organisation conserve sa capacité d’action pour pouvoir assumer pleinement son rôle. Il soulignera en outre la nécessité d’établir un consensus pour la prolongation des mandats des postes clés et insistera sur l’importance de doter l’organisation d’un budget adéquat. En marge du Conseil des ministres, le conseiller fédéral rencontrera ses homologues d’autres pays.

Une importante plateforme de dialogue
La Suisse considère que le rôle de l’OSCE est central pour la sécurité en Europe. L’organisation permet de mener un dialogue avec certains États de la région qui ne partagent pas les mêmes vues et dispose d’instruments pour prévenir les conflits et gérer les crises.

Composée de 57 États participants d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie, l’OSCE est la plus importante organisation régionale de sécurité au monde. Elle fournit aux États participants un cadre de discussion sur les sujets politico-militaires, les questions économiques et environnementales, et les droits de l’homme.

La Macédoine du Nord assure actuellement la présidence de l’OSCE. Le Conseil ministériel se réunira à Skopje du 30 novembre au 1er décembre prochains.

/admin.ch/


 Autres de DE Balkani