News

Le Kosovo armé jusqu’aux dents

On estime que le nombre d’armes illégales encore entre les mains des citoyens du Kosovo est de plus de 300 000. La plupart de ces armes proviennent de la guerre de 1998-1999.

La récente guerre au Kosovo a pris fin il y a 17 ans et a laissé de nombreuses armes en circulation dans le pays. Bien que les anciens chefs des forces de l’UCK et de l’OTAN aient signé un accord de désarmement, 300 000 armes restent toujours entre les mains des citoyens.

En conséquence, le nombre d’accidents et de meurtres est inquiétant. Les citoyens exigent des institutions qu’elles appliquent la loi contre les propriétaires d’armes à feu illégales et qu’elles déclarent une amnistie envers ceux qui remettent leurs armes.

« De janvier à juillet de cette année, 15 personnes ont été tuées au Kosovo, et le nombre d’incidents dus à des armes illégales a augmenté. La semaine dernière, le chanteur Ylber Abdullahu, aussi connu sous le nom de Cosman, et le chanteur Rigels Rajku-Noizy, ont échangé des tirs au cœur de la capitale », écrit le journal Zëri.

De son côté, la police kosovare continue de confisquer les armes illégales et d’envoyer les personnes concernées face à la justice. En 2014, elle a confisqué 1 318 armes et 37 211 munitions, en 2015, 1 180 armes et 24 119 munitions, alors que cette année 682 armes à feu et 10 746 cartouches ont été confisquées.


Des nouvelles intéressantes du web