Albanie

L’engagement touristique de la Suisse en Albanie

Le tourisme semble être le secteur économique présentant le plus grand potentiel de développement. Pour faire un pas de plus vers le tourisme durable, divers obstacles doivent être levés et des capacités créées

La Suisse soutient le développement de l’Albanie depuis plus de 25 ans, un pays qui a connu des progrès incroyables dans différents domaines pendant cette période, mais qui demeure l’un des pays les plus pauvres d’Europe.

La Suisse assiste en particulier l’Albanie dans ses efforts de démocratisation et de décentralisation, dans la construction des infrastructures de la ville, dans la santé et dans le développement de l’économie en vue de créer des emplois. Le tourisme semble être le secteur économique ayant le plus grand potentiel de développement, car l’Albanie offre presque tout ce que le coeur du touriste désire: divers paysages de montagnes, des lacs et une très longue, belle et spectaculaire côte, une excellente nourriture, des monuments historiques, diverses bâtisses et villages, un bon climat et, surtout, un peuple très accueillant et charmant.

Pour les touristes euro-occidentaux, l’Albanie offre, en outre, des prix très bas et est relativement facile à atteindre. Pour cette raison, il n’est pas surprenant que le nombre de visiteurs ait régulièrement augmenté ces dernières années. En outre, le tourisme est concentré dans la majorité des régions côtières et ce, pendant les mois d’été. De plus, le revenu par tête de touristes en Albanie est beaucoup plus faible que dans les pays voisins.

Pour faire un pas de plus vers le tourisme durable, qui favoriserait une population plus large, différents obstacles doivent être levés et des capacités doivent être créées. Ainsi, par exemple, les infrastructures de base et touristiques doivent être améliorées, les services d’hôtellerie et de restauration devraient être rationalisés et les possibilités de divertissement et d’exploration devraient être élargies. Dans le même temps, le tourisme en Albanie devrait être établi sur une base durable.

La Suisse, à savoir la Direction du développement et de la coopération (DDC) et le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO), aide l’Albanie à surmonter les obstacles mentionnés et à renforcer les capacités nécessaires. Avec l’Allemagne, la Suisse, par exemple, améliore les infrastructures hydrauliques dans différentes villes. Il y a donc de l’eau potable 24 heures sur 24 et des eaux usées propres.

Dans la ville protégée par l’UNESCO en tant que patrimoine mondial, à Berat et dans la région environnante, la gestion des déchets est également en cours de modernisation. Jusqu’à présent, tous les débris ont été déversés dans un site d’enfouissement dans la rivière, avec pour conséquence qu’ils se déversaient dans la mer en cas d’inondation et de là, ils finissaient par se déposer sur les plages.

Le fonctionnement des systèmes de gestion de l’eau, des eaux usées et des déchets constitue une base importante pour le développement futur du tourisme.

Dans le projet d’engagement des jeunes, financé par la Suisse et mis en œuvre par Helvetas, la création et la médiation des emplois sont soutenues. Le projet promeut des produits innovants qui, pour l’Albanie, sont souvent de nouveaux produits tels que l’observation des oiseaux, la location de vélos ou le rafting sur les rivières; toutes ces offres coïncident avec un besoin existant et prolongent en même temps la très courte saison touristique. Une meilleure utilisation absorbe plus de main-d’œuvre et conduit, à long terme, à créer plus d’emplois et pas seulement dans les zones côtières.

Swisscontact, dans l’un des projets financés par la Suisse, promeut le système d’enseignement professionnel albanais selon le modèle suisse, même dans le secteur du tourisme. Pour la première fois, les écoles professionnelles et les étudiants ont signé un accord à long terme pour entreprendre une formation pratique dans les entreprises. L’éducation de cette manière devient plus orientée et plus professionnelle. Dans le même temps, le Programme suisse de promotion des importations (SIPPO) collabore avec l’Agence albanaise du tourisme pour internationaliser l’Albanie en tant que destination touristique durable.

Le soutien de la Suisse dans le secteur du tourisme prend également en compte des changements inclusifs, durables et systématiques.

Ce numéro d’août d’albinfo.ch est aussi une invitation pour le pays et ses habitants à découvrir et voir comment la durabilité, l’inclusivité et les changements systémiques sont mis en œuvre. Le magazine s’adresse également à des partenaires et investisseurs potentiels à qui les touristes et les fournisseurs de services, suisses et albanais, sont directement liés ou via des projets soutenus par la Suisse.

La promotion du tourisme albanais « à votre guise » s’applique non seulement aux touristes mais aussi aux partenaires commerciaux. Le magazine que nous avons en tête peut être le premier pas dans cette direction.

(Traduction en français : Vjosa Gërvalla)

(Photo: Fation Plaku)