Takimi

Quatre reportages vidéo avec pour devise « Oser rêver au Kosovo »

Malgré les transformations que le pays a subi au fil des vingt dernières années, le Kosovo demeure un pays pauvre. La cause principale de cette stagnation réside dans les élites politiques et économiques du pays mais aussi de la région. En effet, l’espoir de remplacer ces élites et celui de l’intégration européenne du pays s’estompe de plus en plus chez les jeunes du Kosovo. Bien que l’âge moyen au Kosovo soit d’à peine vingt-six ans, les jeunes se sentent délaissés et n’ont pour seul but que de quitter le pays.

Malgré l’aide internationale constante, le Kosovo reste un pays instable économiquement parlant. La déception et le sentiment d’exclusion sont évidents chez les jeunes. À leurs yeux, les principaux problèmes du pays sont essentiellement liés au fait d’être exclus et isolés. À titre d’exemple, le Kosovo est le seul pays de la région à ne pas faire partie de l’Organisation des Nations Unies et à ne pas être reconnu en tant qu’état indépendant par bon nombre de pays. De plus, le Kosovo est le seul pays des Balkans dont les citoyens sont encore soumis au régime des visas pour pouvoir se déplacer dans l’espace Schengen.

Pris en compte cette réalité, Albinfo.ch a voulu rapporter les histoires de quatre profils qui ont « osé rêver » au Kosovo à travers ces quatre reportages vidéo. Il s’agit de femmes et d’hommes qui ont eu le courage et trouvé la force non seulement d’oser rêver, mais aussi de poursuivre et de réaliser leurs rêves, sans jamais envisager de quitter le Kosovo, malgré de nombreux obstacles socio-économiques. Ce projet, soutenu par la Confédération suisse, a pour but de mettre en relief quatre trajectoires de réussite qui montreront non seulement le potentiel individuel de ces personnes, mais fourniront également un autre éclairage sur le Kosovo et sur les opportunités que le pays peut offrir.

Les portraits passionnants que nous dessinerons à travers ces reportages représentent des histoires inspirantes. Ylli, Zana, Rrezeart et Blerinda témoigneront comment ils ont trouvé la force de poursuivre leurs rêves au Kosovo, sans jamais abandonner espoir. À travers cette modeste contribution, notre objectif est de mettre en lumière le travail inlassable, bien que parfois discret, de ces femmes et ces hommes qui, tout comme d’autres comme eux, apportent leur contribution pour la transformation du Kosovo et de la société kosovare.


Des nouvelles intéressantes du web