Histories à succès

Allez savoir s’il y a des perspectives au Kosovo !

Dans le cadre de TAKIMI, l’association a organisé une discussion qui invite à réfléchir sur la solidarité intergénérationnelle et sur les moyens d’offrir des perspectives réelles aux jeunes Kosovars pour l’avenir.

Le Kosovo est-il en train de se vider ?

albinfo.ch - Projekti TAKIMI
albinfo.ch – Projet TAKIMI

Plus de 170 000 citoyens kosovars, diplômés pour la plupart, ont quitté le pays entre 2013 et 2017 pour émigrer principalement en Suisse et en Allemagne. Selon l’Agence kosovare des statistiques, pour la seule année 2020, le nombre de ceux qui ont quitté le Kosovo a atteint 8 724. Cette tendance est à la hausse. Cette émigration massive des Kosovars laisse entendre que le Kosovo est en train de se dépeupler, que la jeunesse émigre et qu’en conséquence, le pays perd ses actifs, sa main-d’œuvre. Des professionnels de domaines variés, tels que des médecins, des ingénieurs, des architectes, des enseignants, des chercheurs ou des hommes d’affaires, conçoivent de plus en plus leur avenir professionnel à l’étranger. Vu l’accroissement de la demande de main-d’œuvre, l’Europe occidentale a en quelque sorte ouvert ses portes aux travailleurs extra-européens. L’exemple de l’Allemagne, qui absorbe la majorité de ces travailleurs, est celui qui illustre le mieux ce phénomène inquiétant. Au cours d’une seule année, 100 000 citoyens kosovars ont fait une demande de visa de travail pour l’Allemagne.

Selon les sociologues, les raisons principales qui poussent les citoyens kosovars à quitter leur pays sont : les conditions économiques, le regroupement familial, l’absence de liberté de mouvement et surtout l’absence de perspectives et d’infrastructures adaptées pour soutenir les jeunes.

albinfo.ch - Projekti TAKIMI
albinfo.ch – Projekti TAKIMI

Pourquoi cette discussion ?

Le taux de jeunes sans-emploi au Kosovo a atteint les 73%. Ce chiffre alarmant place le Kosovo en tête des pays balkaniques en ce qui concerne le taux d’inactivité. Sur une population active de 508 100 personnes, 45% d’entre elles sont sans-emploi. La situation est encore plus inquiétante pour la tranche d’âge des 15-25 ans, dont 73% n’ont aucune perspective d’emploi. Étant donné que le Kosovo a la population la plus jeune d’Europe (49% de la population a moins de 25 ans), les prévisions indiquent que, dans les cinq prochaines années, environ 200 000 jeunes atteindront l’âge de travailler et seront en recherche d’emploi. Ceux qui ne trouveront pas d’opportunité de travail envisageront très vite de quitter le pays. En outre, 35% de la population vit sous le seuil de pauvreté alors qu’environ 12% vit dans une pauvreté extrême.

La genèse du problème

Une économie fragile, des formations professionnelles inadaptées et un nombre insuffisant d’agences pour l’emploi.

Face à cette sombre réalité, allez savoir s’il y a des perspectives au Kosovo !

Cette discussion organisée par Albinfo.ch avait justement pour but de réfléchir aux solutions qui pourraient être apportées à cette crise.

Comment peut-on garantir un avenir plus prometteur pour les jeunes au Kosovo ?

Comment mettre un frein à ce sentiment d’insécurité ?

En montrant, au-delà du contexte socio-économique défavorable, des exemples inspirants de jeunes Kosovars qui ont osé de rêver au Kosovo et qui se sont accomplis dans la vie à travers des projets professionnels au Kosovo, Albinfo.ch cherche à apporter sa contribution au débat public en proposant une image plus nuancée sur le potentiel inexploité des jeunes Kosovars.

albinfo.ch - Projekti TAKIMI
albinfo.ch – Projet TAKIMI


Des nouvelles intéressantes du web