Femmes

Conférence sur l’activisme féministe au Kosovo

L’association des étudiant·e·s albanais·es de Genève semble plus qu’active cette année. Moins de deux semaines après une conférence sur les dix ans de l’indépendance du Kosovo, les étudiant·e·s genevois·es proposent cette fois une conférence sur l’activisme féministe au Kosovo.

L’association des étudiant·e·s accueillera ainsi Nazlie Bala, connue notamment pour être activiste du Mouvement Autodétermination (Vetëvendosje) et dans lequel elle se bat pour faire obtenir un statut de victime aux 20’000 femmes violées pendant la guerre du Kosovo (1998-1999). Nazlie est actuellement consultante au refuge « Liria » qui accueille à Gjilan, les femmes victimes de violences domestiques. La deuxième intervenante est Elona Kastrati. Celle-ci s’est fait connaître en Allemagne, lorsqu’elle lançait en 2015 son action « Pads against sexism », qui consistait à coller des serviettes hygiéniques sur des murs annotés de divers aphorismes dénonçant les attitudes sexistes à l’égard des femmes. Le phénomène s’est rapidement répandu dans le monde via les réseaux sociaux. Ainsi, des milliers de personnes, en Inde, aux Mexique et de partout ailleurs ont reproduit le projet d’Elona.

Albinfo est allé rencontrer quelqu’un de ces étudiant·e·s qui semblent spécialement préoccupé·e·s par la thématique de l’égalité des genres et la place des femmes dans la société albanaise. Brikena espère que cette conférence puisse « débloquer les mentalités » nous dit-elle. Elle ajoute enfin qu’elle « souhaite voir dans la société albanaise se réaliser une prise de conscience vis-à-vis des femmes. Une femme doit être vue comme une femme en soi et non plus uniquement comme une femme mariée ». Kaltrina, quant à elle attend « de partager du vécu avec ces femmes » Elle ajoute qu’il est « important de leur donner la parole pour qu’elles puissent briser les tabous » Kaltrina évoque ici principalement le cas des femmes violées pendant la guerre, sujet sensible qui sera abordé lors de la conférence et pour lequel les autorités kosovares ne semblent pas encore encline à en délibérer politiquement. Les attentes sont donc grandes et nombreuses pour cette conférence

Les étudiant·e·s nous révèlent également que la conférence compte traiter de l’engagement des femmes pendant la guerre du Kosovo. Il sera question aussi de faire un retour historique sur journée internationale des droits des femmes. « Le 8 mars au Kosovo, les hommes ont pris l’habitude d’offrir des fleurs aux femmes. Il est important d’expliquer que cette date n’est pas là pour ça » Nous dit Edon. Si la conférence semble fortement dirigée vers le Kosovo, l’affiche présente cependant l’évènement en français. « Je crois qu’il est de notre devoir en tant qu’association albanaise en Suisse de créer des ponts entre ces deux pays. Il faut visibiliser ces luttes, montrer à ceux qui ne connaissent pas le Kosovo que ces femmes se battent quotidiennement dans ce pays. » affirme Albin.

L’association des étudiant·e·s albanais·es de Genève, qui souffre nous avoue-t-elle de quelques manques financiers, semble porter ce projet avec un grand enthousiasme et avec la témérité nécessaire pour mener ce type d’évènement.

HEURE : 19h
SALLE : MR280, Bvd du Pont d’Arve 42. 1205 Genève.

 Infos sur l'événement

  • Date de début02 mars 2018
  • Heure19:00
  • LieuGenève
  • Date de fin2 mars 2018 - 21:00