Autres

Era Istrefi conquiert le monde

Le clip de sa chanson « Bonbon » est diffusé presque tous les jours sur des chênes de musique comme « Viva », alors que sur YouTube la chanson a atteint les 45 millions de clics.

La voix d’Era ressemble à celle de Rihanna. Sa musique moderne, mélangée avec celle des Balkans, est écoutée en Amérique et dans le monde entier. Le magazine multiethnique « Biber », publié en Autriche, a dressé le portrait de l’artiste.

Elle a récemment chanté dans « Schlag den Star ». Son hit « Bonbon » passe très souvent à la radio.

L’Albanaise au style particulier vient d’une famille très connue

Dans des pays tels que l’Albanie, la Macédoine et le Kosovo, elle est reconnue depuis longtemps comme la plus grande star actuelle de la musique. Era est née à Prishtina, capitale du Kosovo. La chanteuse est également connue pour son style unique. Elle porte souvent des couleurs pâles et des manteaux en laine dans des couleurs vives, tandis que son maquillage est toujours étincelant.

Son talent musical, elle l’a hérité de sa mère, une chanteuse albanaise très connue au cours des années quatre-vingt, rapporte albinfo.ch. Sa sœur aînée, Nora Istrefi, est aussi l’une des plus célèbres chanteuses de la communauté albanaise. Mais Era s’est déjà fait un nom sur le marché international.

Un mélange entre Bob Marley, Rihanna et Major Lazar

En 2013, elle a fait son entrée dans l’industrie de la musique albanaise avec la chanson « Mani per Maney ». Il s’agit d’un mélange de Reggae et de dubstep. Sur Instagram et Twitter, elle est souvent appelée « la Rihanna albanaise », transmet albinfo.ch.

Critiquée par les médias serbes pour le clip réalisé dans une église orthodoxe

Era Istrefi a été fortement critiquée par les médias serbes pour le clip de sa chanson « E dehur », qui a été réalisé dans une église orthodoxe au Kosovo. Dans ce clip, la chanteuse danse à moitié nue, et les médias serbes ont trouvé cela scandaleux. Dans une interview pour « V Magazine », la chanteuse dit n’avoir jamais eu l’intention d’insulter une autre religion. Elle a juste voulu montrer un autre aspect de sa personnalité.

Du Kosovo au succès mondial

Depuis la fin de 2015, la chanteuse est devenue connue en dehors du territoire albanais. En février, elle a été classée dans le top des meilleures chansons de Spotify. Son talent a été repéré par des labels de musique très connu comme « Sony Music Entertainment » et « Ultra Music ». En février 2016, l’artiste a signé un contrat avec ces sociétés pour le montant de 1,5 million de dollars.


LAJME INTERESANTE NGA INTERNETI