La musique

“Gjon’s Tears”, le nom albanais qui n’a laissé personne indifférent sur la scène musicale européenne en 2021

Gjon Muharremaj a remercié le public albanais lors de son bref entretien pour albininfo.ch à l’occasion de la remise du prix par notre rédaction.

Le chanteur albano-suisse, Gjon Muharremaj, a remporté le prix du protagoniste de l’année 2021 dans le domaine de l’art par la plateforme albinfo.ch (en ligne & impression). Ceci grâce au succès qu’il a rencontré durant l’Eurovision, en se hissant au premier rang du classement du jury et troisième de celui du public. De plus, il a remporté le prix du meilleur artiste suisse au MTV Europe Music Awards 2021. Durant son parcours, le chanteur a fièrement représenté les valeurs et l’origine albanaise.

Connu sur scène en tant que « Gjon’s tears », principalement en Suisse et en France, l’interprète des titres comme « Tout l’Univers », « Babi » et « Répondez-moi », célèbre pour son timbre de voix et son style de musique unique, qui traite souvent de sujets sociaux, offrant ainsi au public une musique forte en émotions.

Elevé dans l’esprit du pays natal par ses parents albanais et né et éduqué en Suisse sous l’inspirtation de grands noms de la musique tels que Celine Dion et Lady Gaga, il ne fait aucun doute que Gjon’s Tears compose un puzzle artistiquement complété.

Ceci nous a été confirmé par Gjon lui-même lors de son bref entretien pour albininfo.ch à l’occasion de la remise du prix par notre rédaction.

Albinfo.ch : Après une année active et couronnée de succès, comment vous sentez-vous en tant que lauréat de ce prix ?

Gjon Muharremaj : Je suis très fier et je remercie toute la rédaction qui m’a choisi comme personnalité de l’année. Cela me fait chaud au cœur de savoir que j’ai ce soutien, notamment du Kosovo, un soutien qui est très important pour moi.

 Albinfo.ch: Etant donné votre nom albanais, l’origine a-t-elle influencé le développement de votre carrière ?

Gjon Muharremaj : On remarque tout de suite que mon nom n’est pas un nom international. Le fait de le porter représente pour moi quelque chose de très spécial. Je porte donc le nom de John, qui se prononce comme John en anglais, mais qui est un nom albanais. A l’époque où j’allais à l’école, on m’a demandé d’où ça venait, parce que ce n’est pas le nom Gjon, pas le nom d’ici, et quand je suis allé au Kosovo, c’est autre chose, une histoire différente. Au départ, en Suisse je sentais que j’étais différent des autres, j’ai finalement réalisé que les racines sont très importantes pour développer des valeurs personnelles, mais je suis très, très fier d’avoir l’opportunité de porter ce multiculturalisme en moi.

Albinfo.ch : Comment décririez-vous l’année que nous avons quitté, qu’avez-vous appris de 2021 ?

Gjon Muharremaj : J’ai appris beaucoup de choses, et j’ai surtout compris que j’avais ma place sur ce chemin et dans cette branche qui est la musique et que je me battrai le plus possible pour aller le plus haut possible, et pour satisfaire les personnes qui m’ont soutenu depuis l’enfance, depuis que je suis apparu à la télévision en Albanie. J’ai donc appris à me professionnaliser et à atteindre le plus haut niveau.

 Albinfo.ch : Quels sont les prochains projets, sur quoi vous concentrez-vous maintenant ?

Gjon Muharremaj : Je suis maintenant concentré sur mon album. J’ai signé un contrat en France et j’ai plusieurs collaborations qui se sont faites, dont celle avec Arilena Ara. Donc, plein de musique et plein de surprises.

Récemment, “Gjon’s Tears” a interprété avec Rona Nishliu la chanson “Mallëngjimi” en albanais.

Alisa Buzhala

Foto: Rromir Imami

 

 

 

 

 


Des nouvelles intéressantes du web