Femmes

« J’ai, tu as, nous avons, vous avez tous une responsabilité. »

L'association CréAction a lancé sur Facebook une nouvelle vidéo de sensibilisation pour le droit des femmes et à l’importance de l’égalité hommes-femmes.

L’association CréAction Genève s’engage pour l’égalité entre hommes et femmes par la sensibilisation et des actions concrètes sur le terrain. A l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, nous avons le plaisir de vous présenter notre travail sous format vidéo et vous invitons à partager.

Le Kosovo est un pays qui est confronté à des problématiques liées à l’emploi très important. Le taux de chômage dépasse les 45 %. La situation est encore plus alarmante pour les jeunes (15-25 ans) où les taux atteignent les 60 %.

Nous avons choisi d’analyser ces chiffres à travers le prisme des rapports sociaux hommes-femmes. Le Kosovo est composé de 1’798’506 habitants (2019) dont 51 % d’hommes et 49 % de femmes. Il n’y a donc aucune particularité démographique dans le rapport homme-femme dans ce pays. Néanmoins, lorsqu’on se penche sur les statistiques des personnes en âge de travailler (15-64 ans) les chiffres nous poussent à faire preuve de réflexion. En effet, sur les 341’014 personnes qui bénéficient d’un emploi, seuls 25 % d’entre elles sont des femmes.

Afin d’augmenter leurs chances de bénéficier d’un emploi, les Kosovars choisissent de poursuivre leurs études à un niveau tertiaire (universités, école polytechnique). Les chances de trouver un travail pour les hommes qui sortent d’université augmentent considérablement et passent de 18 à 48 %. Concernant les femmes, les chances n’augmentent que de 1 % (de 13 à 14 %.)

Journée internationale des droits de la femme

🇨🇭L’association CréAction Genève s’engage pour l’égalité entre hommes et femmes par la sensibilisation et des actions concrètes sur le terrain. A l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, nous avons le plaisir de vous présenter notre travail sous format vidéo et vous invitons à partager.Le Kosovo est un pays qui est confronté à des problématiques liées à l’emploi très important. Le taux de chômage dépasse les 45 %. La situation est encore plus alarmante pour les jeunes (15-25 ans) où les taux atteignent les 60 %. Nous avons choisi d’analyser ces chiffres à travers le prisme des rapports sociaux hommes-femmes. Le Kosovo est composé de 1'798'506 habitants (2019) dont 51 % d’hommes et 49 % de femmes. Il n’y a donc aucune particularité démographique dans le rapport homme-femme dans ce pays. Néanmoins, lorsqu’on se penche sur les statistiques des personnes en âge de travailler (15-64 ans) les chiffres nous poussent à faire preuve de réflexion. En effet, sur les 341’014 personnes qui bénéficient d’un emploi, seuls 25 % d’entre elles sont des femmes. Afin d’augmenter leurs chances de bénéficier d’un emploi, les Kosovars choisissent de poursuivre leurs études à un niveau tertiaire (universités, école polytechnique). Les chances de trouver un travail pour les hommes qui sortent d’université augmentent considérablement et passent de 18 à 48 %. Concernant les femmes, les chances n’augmentent que de 1 % (de 13 à 14 %.)Les statistiques liées au monde du travail sont les symptômes visibles du rapport de la société Kosovare aux femmes. En effet, le travail domestique fourni par ces dernières n’est que très peu valorisé. Dans la très grande majorité des cas, la femme s’occupe du ménage, des enfants, des parents et souvent même des beaux-parents. Ces tâches sont systématiquement dévolues aux femmes. Celles-ci portent la plupart du temps seules ces responsabilités et sont donc les principales productrices de politiques sociales du pays alors que ce rôle devrait être assumé principalement par l’état. Evidemment, des efforts restent à fournir partout dans le monde. Cette problématique ne concerne pas uniquement le Kosovo mais sont répandues et néanmoins peu traitées.La femme reste souvent mère au foyer à temps plein, peu importe son taux de travail. J’ai, tu as, nous avons, vous avez tous une responsabilité. Nous remercions du fond du cœur ceux qui ont rendu ce projet possible. Les actrices qui ont acceptées de tourner cette vidéo bénévolement : Naxhie Buçinca et Anika Salihu ainsi que l’équipe de tournage UmbrellaGroup.tv pour la magnifique réalisation et le montage de ce projet. #toiaussituesresponsable🇦🇱 Shoqata CréAction Geneva është e angazhuar për barazinë ndërmjet meshkujve dhe femrave përmes vetëdijesimit dhe veprimeve konkrete në terren. Në Ditën Ndërkombëtare të të Drejtave të Grave, ne jemi të lumtur t'ju paraqesim punën tonë përmes një video. Ju ftojmë ta shpërdani atë! Kosova është një vend i cili përballet me çështje shumë problematike të punësimit. Shkalla e papunësisë tejkalon 45%. Situata është edhe më alarmante për të rinjtë (15-25 vjeç) ku normat arrijnë në 60%. Ne kemi vendosur t'i analizojmë këto shifra përmes perspektivës së gjinisë. Kosova përbëhet nga 1,798,506 banorë (2019), 51% e të cilëve janë meshkuj dhe 49% janë femra. Pra, nuk ka ndonjë veçanti gjinore demografike në këtë vend. Sidoqoftë, kur shikojmë statistikat e popullsisë në moshë pune (15-64 vjeç) numrat na detyrojnë të jemi të vëmendshëm. Nga 341,014 persona që janë të punësuar, vetëm 25% e tyre janë femra. Për të rritur shanset e tyre për të gjetur një vend pune, kosovarët zgjedhin të vazhdojnë studimet e tyre në një nivel terciar (universitete, ose shkolla politeknike). Shanset për të gjetur një vend pune për meshkuj që mbarojnë universitetin rriten ndjeshëm, nga 18% në 48%. Sa i përket femrave, shanset shkojnë vetëm në 1 % (nga 13% në 14%). Statistikat që lidhen me punësimin janë simptoma të dukshme të raportit të shoqërisë kosovare me femra. Në fakt, puna shtëpiake e siguruar nga kjo vlerësohet shumë pak. Në shumicën e rasteve, gruaja kujdeset për familjen, fëmijët, prindërit dhe shpesh edhe prindërit e bashkëshortit. Këto detyra u janë kushtuar sistematikisht grave. Gratë mbajnë shumicën e kohës këto përgjegjësi dhe janë prodhuesit kryesorë të politikave sociale në vend, kur ky rol duhet të merret kryesisht nga shteti. Natyrisht, përmirësimet mbeten të bëhen në të gjithë botën. Ky problem nuk ka të bëjë vetëm me Kosovën, por është mjaft i përhapur dhe ende nuk është i trajtuar aq sa duhet. Gruaja mbetet një nënë me përqindje të plotë, pavarësisht nga përqindja e saj në punë. Unë kam, ju keni, ne kemi, ju keni faj #edhetikefajFalënderojmë përzemërsisht ata që e bënë të mundur këtë projekt. Aktoret që pranuan të xhironin këtë video në mënyrë vullnetare: Naxhie Buçinca dhe Anika Salihu si dheUmbrellaGroup.tv për editimin të mrekullueshëm të këtij projekti

Publiée par CréAction Genève sur Dimanche 8 mars 2020

Les statistiques liées au monde du travail sont les symptômes visibles du rapport de la société kosovare aux femmes. En effet, le travail domestique fourni par ces dernières n’est que très peu valorisé. Dans la très grande majorité des cas, la femme s’occupe du ménage, des enfants, des parents et souvent même des beaux-parents. Ces tâches sont systématiquement dévolues aux femmes. Celles-ci portent la plupart du temps seules ces responsabilités et sont donc les principales productrices de politiques sociales du pays alors que ce rôle devrait être assumé principalement par l’état.

Evidemment, des efforts restent à fournir partout dans le monde. Cette problématique ne concerne pas uniquement le Kosovo mais sont répandues et néanmoins peu traitées.

La femme reste souvent mère au foyer à temps plein, peu importe son taux de travail.

J’ai, tu as, nous avons, vous avez tous une responsabilité.

Nous remercions du fond du cœur ceux qui ont rendu ce projet possible. Les actrices qui ont acceptées de tourner cette vidéo bénévolement : Naxhie Buçinca et Anika Salihu ainsi que l’équipe de tournage « Umbrella Group » pour la magnifique réalisation et le montage de ce projet.