News

Kerry : Nous partageons des intérêts communs avec l’Albanie

Le Secrétaire américain, John Kerry a offert un appui solide à l’Albanie dans son processus d’intégration, et a réaffirmé l’alliance avec l’Albanie. Kerry a déclaré, « l’Albanie est un pays ami, nous sommes des alliés et partageons des intérêts communs ».

John Kerry lors de sa visite à Tirana a exprimé sa satisfaction sur l’évolution de l’Albanie. Il a rencontré des politiciens albanais, le Président Bujar Nishani, le Premier ministre Edi Rama, le ministre des Affaires étrangères Ditmir Bushati et le leader de l’opposition, Lulzim Basha. Kerry a également discuté avec des habitants du centre de Tirana.

« Vous avez été à nos côtés dans notre lutte contre l’extrémisme et contre la tentative de calomnier une des plus grandes religions du monde. L’Albanie a été avec nous, dans nos défis à long terme en Irak, en Afghanistan, et en particulier dans la coalition anti-terroriste », a dit Kerry.

En ce qui concerne la politique intérieure, au nom du président Barack Obama et des États-Unis le secrétaire Kerry a accordé l’appui au gouvernement albanais pour les réformes entreprises.

La visite de Kerry a commencé à Rinas, ou il a rencontré le président de la République d’Albanie, Bujar Nishani. C’est la première fois que le président de la République accueille une personnalité à l’aéroport « Mère Teresa ».

Plus tard, Kerry a rencontré le ministre des Affaires étrangères Ditmir Bushati, et le Premier ministre Edi Rama.

« L’Albanie va dans la bonne direction et je suis convaincu que la sensibilisation porte ses fruits et que la cause en ce qui concerne la lutte contre la corruption a été embrassée. Je suis encouragé par le paquet de la réforme judiciaire et je tiens à souligner que les politiciens travaillent dur pour l’atteindre. Cela nécessite le soutien de tous les citoyens. Les États-Unis sont à vos côtés, mais à la fin il n’y a que les Albanais qui peuvent adopter des lois appropriées et insister sur leur mise en œuvre », a déclaré Kerry.

Le Premier ministre Edi Rama a confirmé que les discussions se sont concentrées sur les réformes et en particulier celle de la justice. Il a exprimé sa confiance en ce que l’Assemblée l’adoptera en mars.

« Nous avons discuté en particulier de la réforme judiciaire. Nous sommes reconnaissants aux États Unis pour l’aide précieuse donnée à notre pays sur la voie de cette réforme et pour le travail acharné des experts américains avec l’équipe technique. Notre objectif commun est que le mois de mars soit le mois du vote par l’Assemblée des lois sur les changements constitutionnels. Je suis convaincu que nous allons réussir et le fait que nous ne sommes pas seuls, et que les États-Unis sont avec nous, rend le succès certain », a déclaré Rama.

Avant d’atteindre le lieu des rencontres, le diplomate américain et le Premier ministre Rama se sont arrêtés pendant quelques minutes sur le boulevard « Dëshmorët e Kombit », ou il a rencontré des dizaines de citoyens qui s’étaient rassemblés pour le saluer. Au cours de cette rencontre Kerry a tenu un enfant dans ses bras pendant quelques instants.

Après avoir rencontré le Premier ministre, le Secrétaire d’État américain John Kerry a marché vers l’hôtel « Rogner », où il a rencontré le président du Parti démocratique, Lulzim Basha.

Le Président du Parti démocratique a fait une déclaration à la presse lors de laquelle il a dit que la visite du Secrétaire Kerry intervient à un moment clé pour démocratie albanaise.

« Mes remerciements chaleureux à M. Kerry, aux États-Unis et à l’administration du Président Obama pour le soutien accordé à l’Albanie. Je l’ai assuré que le Parti démocrate sera en première ligne des efforts pour la préservation des normes euroatlantiques de la démocratie et la primauté du droit et des droits de l’homme », a-t-il dit.

Interrogé sur la situation au Kosovo, M. Kerry a dit qu’il avait un message pour le Kosovo. « Le Kosovo va bien mais il faut continuer à travailler pour aller de l’avant », a déclaré brièvement Kerry, qui au cours de la journée a eu des entretiens avec le président Bujar Nishani. Pendant la visite de Tirana, le Kosovo n’a pas été mentionné, tout au moins pas lors de la conférence de presse.

 

 


 Autres de News