Brèves

La sécheresse perturbe l’approvisionnement de la Suisse en produits pétroliers

Afin de garantir l’approvisionnement de la Suisse, l’Office fédéral pour l’approvisionnement économique du pays (OFAE) a décidé de réduire la quantité de réserves obligatoires de 6,5 %

Les difficultés logistiques d’approvisionnement par le Rhin et par les voies de chemins de fer étrangers entravent le ravitaillement en produits pétroliers. Afin de garantir l’approvisionnement de la Suisse, l’Office fédéral pour l’approvisionnement économique du pays (OFAE) a décidé de réduire la quantité de réserves obligatoires de 6,5 %. Cette mesure sera effective entre le 25 juillet et début septembre 2022.

Bien qu’il y ait suffisamment de produits pétroliers sur le marché international, ceux-ci ne peuvent que partiellement être acheminés vers la Suisse. Deux raisons expliquent cette situation : premièrement, la sécheresse prolongée entraîne une baisse du niveau des eaux record sur le Rhin, si bien que la capacité de chargement des navires a dû être réduite drastiquement. Deuxièmement, le trafic ferroviaire transfrontalier est affecté par des annulations et des retards massifs en raison d’un manque de personnel et de travaux.

Afin de garantir malgré tout l’approvisionnement de la Suisse en produits pétroliers, l’OFAE a décidé de réduire temporairement de 245 000 m3 les réserves obligatoires de produits pétroliers jusqu’à début septembre 2022. Cette quantité correspond à environ 6,5 % de l’ensemble des réserves obligatoires d’huiles minérales fixées par la Confédération ou à environ 25 % des ventes mensuelles.

En temps normal, l’approvisionnement du pays en produits pétroliers se fait principalement par le réseau ferré international et par le Rhin ainsi que par la raffinerie de Cressier. La dernière réduction des réserves obligatoires de produits pétroliers remonte à 2018, déjà suite à un été extrêmement sec qui a entraîné une forte réduction des capacités de transport rhénan.


Des nouvelles intéressantes du web