Histoires à succès

Le Kosovo, source de défis

A 27 ans, au bénéfice d'une formation en économie et fort d’une expérience professionnelle dans le monde des assurances en Suisse, Jetmir Halimi retourne au Kosovo pour y fonder sa propre start-up. Elle se nomme Trekandi - ce qui veut dire « Trois Angles » en français.

Avec son site et son application, cette start-up offre un outil pour comparer les produits bancaires au Kosovo, sur le modèle du site Comparis en Suisse. Jetmir a déjà engagé trois collaborateurs locaux hautement qualifiés.

En choisissant de construire son avenir professionnel au Kosovo, le jeune financier va clairement à contre-courant de la tendance, puisque la plupart des jeunes Kosovars cherchent à quitter le pays. Une démarche inhabituelle et courageuse. Car si la situation politique encore incertaine, la corruption et le chômage élevé restent évoqués, Jetmir est optimiste. Il rappelle que 90% des Kosovars utilisent Internet régulièrement, dont plus de 85% via leur smartphone.

Mais laissons lui la parole :
« Dès mon premier emploi à Pristina, j’ai remarqué le talent caché et le grand potentiel du Kosovo. Si la situation politique reste stable, notre pays peut faire un bond énorme et devenir un leader dans le développement de logiciels en Europe centrale et orientale. Beaucoup de jeunes ont les capacités, l’ambition et le dynamisme pour opérer un changement drastique, surtout dans le domaine des IT. Tout ce dont ils ont besoin, c’est d’un petit coup de pouce dans la bonne direction »

En savoir plus sur ce jeune PDG ? Voici la vidéo d’albinfo…