Opinion

Les Albanais jouent-ils Fair-Play ?

Il y a deux problèmes aigus qui remettent sérieusement en question le succès des clubs albanais : le manque de budget et le manque de respect des décisions de l’arbitre sur le terrain.

Pour en savoir plus sur les activités des clubs albanais en Suisse, le magazine albinfo.ch ce mois-ci propose un numéro spécial consacré aux clubs de football albanais.

Actuellement, il y a 26 clubs albanais et trois sous-sections inscrits à l’association suisse de football. Le football suisse est organisé en neuf ligues pour les hommes et une ligue féminine. La ligue professionnelle supérieure s’appelle « Super League » et la ligue la plus basse est la cinquième ligue régionale.

De nombreux clubs albanais participent aux championnats de deuxième et troisième ligue des 13 fédérations régionales réparties dans toute la Suisse.

Les clubs les plus titrés dans cette édition sont le FC Kosova Zürich, le FC Prishtina Berne, le FC Iliria Soleure et le FC Dardania Lausanne, jouant jusqu’au niveau du championnat de première ligue, qui est le quatrième niveau des neuf ligues suisses existantes.

Le FC Kosova est la seule équipe albanaise à avoir joué en première ligue suisse. Pour ce qui est d’avoir participé au plus haut niveau de la Coupe de Suisse, on ne compte que le FC Illyrie à ce jour, ce qui en fait la meilleure équipe du canton de Soleure. Le FC Dardania de Bâle a quant à lui joué en deuxième ligue interrégionale.

De nombreux autres clubs albanais participent aux championnats de deuxième et troisième ligues régionaux répartis dans les 13 fédérations régionales suisses.

Les clubs albanais ont une histoire longue de 30 ans dans le football Suisse. Dans le passé, ils se sont confrontés à d’importants problèmes disciplinaires. Beaucoup ont perdu des matchs par forfait et plusieurs joueurs ont été exclus de la ligue pour violence physique sur le terrain.

Dans nos recherches, nous avons sélectionné deux problèmes épineux qui remettent en question le sérieux et le succès des clubs albanais : le manque de budget et le manque de respect des décisions de l’arbitre sur le terrain.

Tous les problèmes de discipline dans le football suisse sont traités dans le cadre du paquet Fair-Play, qui est actualisé chaque année à travers une statistique de l’association suisse du football et par plus de 900 clubs amateurs. Seul le FC Prishtina Berne figure parmi les 100 clubs les plus disciplinés de Suisse, se plaçant 45e au classement. Mais cette statistique varie en ce qui concerne les équipes au sein du même club. Le FC Diaspora a reçu l’année dernière la récompense fair-play pour être l’équipe la plus disciplinée du canton du Jura.

Malgré les statistiques, le football des équipes albanaises a changé pour le mieux – les jeunes de la deuxième génération jouent un jeu plus calme et discipliné. Notamment car de nombreux clubs ont été sévèrement sanctionnés pour le comportement de leurs joueurs qui ne se conforment pas aux décisions d’arbitrage, et parce que les équipes ex aequo aux points sont départagées au nombre de cartons et non à la différence de buts.

Les clubs albanais sont également regroupés dans l’union des clubs de football albanais de Suisse, née à la fin de 2014 sous le sigle de UKSHFZ. L’union a organisé à ce jour par deux fois la « Coupe de l’Union ». Mais d’autres activités ne sont pas encore d’actualité, notamment un possible rapprochement avec les Fédérations d’Albanie et du Kosovo, dans le but de coordonner les formations et la découverte de nouveaux talents. De même, il n’y a pas eu de soutien concret ou de parrainage pour les clubs juniors albanais par les joueurs de foot professionnels albanais jouant pour la Suisse ou dans de nombreux grands clubs européens. À titre d’illustration, le joueur de Barcelone Ivan Rakitiç est le parrain d’une équipe junior croate en Suisse.

 


LAJME INTERESANTE NGA INTERNETI