Kosova

Les prêts du gouvernement helvétique aident à la création d’entreprises en Europe du Sud-Est

Le SECO Start-up Fund (SSF) est un instrument de collaboration économique entre la Suisse et des pays sélectionnés en Afrique, Amérique Latine, Asie, pays de l’ex-Union Soviétique (ex-URSS) et ceux de l’Europe de l’Est et du Sud-Est. Les entrepreneurs vivant en Suisse peuvent postuler pour un prêt auprès de SSF dans le but de créer une entreprise en Europe du Sud. Le prêt de SSF peut être utilisé aussi bien en tant qu’investissement que comme capital ou fonds de roulement. Au Kosovo et en Macédoine, les entrepreneurs ont également eu recours à SSF avec succès, comme le démontrent les deux exemples à suivre.

Swiss Hydro Company – Création d’une entreprise familiale en Macédoine.

Ismail Dervishi, installateur sanitaire de Thurgovie, n’avait initialement pas pensé à l’idée de créer une entreprise en Macédoine. Mais durant ses engagements avec ses proches et amis, il comprit qu’il y existait une demande importante et non satisfaite de services et produits de haute qualité et spécifiquement de marques suisses. Il a ainsi décidé d’user de son expérience de plusieurs années comme installateur sanitaire (hydraulique) et de ses contacts avec les producteurs de ce secteur afin de créer une entreprise spécialisée dans le sanitaire telle que Swiss Hydro Company. Sa vision d’établir une entreprise exemplaire et d’amener la qualité suisse en Macédoine a été déterminante. La société a débuté en 2008 avec la distribution de produits de Geberit. Alors que le prêt bancaire n’était pas envisageable dans une phase autant précoce, Swiss Hydro Company a postulé avec succès en 2011 pour un prêt auprès de SSF. Grâce à ce dernier, l’entreprise a pu financer l’expansion de son bâtiment commercial ainsi que l’achat du matériel et des équipements. Durant les 10 dernières années, cette entreprise familiale – dans laquelle sont employées les filles et belles-filles des fondateurs – s’est bien développée et compte aujourd’hui 9 employés.

Le prêt de SCEO Start-up Fund pour l’entrepreneur Dervishi a constitué une ressource importante financière dans une phase de démarrage de son entreprise, « même si le prêt, établi en francs suisse, s’est avéré assez cher pour notre entreprise qui fonctionne en euro ».

D’une station d’essence au pellet : l’entreprenariat au Kosovo.

Bashkim Zejnullahu avait spontanément décidé de quitter le Canton de Soleure en 2002 pour un nouveau départ en tant qu’entrepreneur au Kosovo. Il se dit aujourd’hui très satisfait du courage qu’il avait démontré lorsqu’il a pris cette initiative: « En Suisse, je n’aurais jamais pu devenir indépendant avec mes ressources financières. Au Kosovo, je voyais moins de concurrence et  plus d’espace libre pour une initiative d’entreprise. »

En 2002, Zejnullahu avait débuté sa première entreprise, une petite station à essence qui inclut un restaurant et un bar. En 2007, il a poursuivi avec une entreprise de distribution de journaux internationaux et en 2009 il s’est octroyé un moulin à céréales.

Grâce à un prêt venant de SECO Start-up Fund, M. Zejnullahu a établi une usine à production de pellet. Il en est aujourd’hui le plus grand fournisseur du marché local.

Après avoir remboursé le premier prêt, il a postulé avec succès en 2013 et 2015 pour financer l’expansion d’une usine à production de sacs en papier ainsi que pour l’établissement d’une usine à pellet en Macédoine. Durant les 16 dernières années, il a, de cette façon, créé environ 100 emplois.

La création d’autant d’entreprises demande un engagement et une volonté hors du commun afin de réinvestir continuellement et de prendre sur soi les risques financiers que cela engendre. « Ainsi, une partenaire tel que SECO Start-up Fund était très important » explique Zejnullahu, « c’est un fonds qui peut vous aider et vous conseiller afin de trouver des solutions lorsque vous rencontrez des difficultés ».

www.secostartupfund.ch