E-Diaspora

« Tous les chemins mènent à Rome » pour la canonisation de Mère Tereza

De nombreux Albanais de Suisse, de confessions catholiques et autres, seront dimanche à Rome, là où la plus importante figure albanaise va être canonisée : Mère Tereza. Albinfo.ch a recueilli quelques opinions sur cet événement historique.

C’est aujourd’hui au Vatican,  dimanche quatre septembre,  que Mère Tereza va officiellement être canonisée.

Il s’agit du plus haut titre que  l’Eglise catholique attribue à une personnalité. Etant donné que  Mère Teresa  est albanaise «de sang», ce sont ses mots, les Albanais possèdent une raison de plus pour assister  cet événement solennel. De nombreux Albanais de Suisse, de confessions catholiques et autres, seront donc à Rome  ce dimanche, ville où la plus importante figure albanaise va être canonisée.  Albinfo.ch a recueilli quelques opinions sur cet événement important.

«De sang, je suis albanaise, de citoyenneté, indienne ; de religion, … j’appartiens à tout le monde ; mais mon cœur n’appartient qu’à Jésus. Je suis née à Skopje en 1910».  Je cite ces mots  prononcés par Mère Tereza  car ils illustrent très bien ce qu’elle représente pour les Albanais et le monde entier »,  explique pour albinfo.ch Don Marjan Marku, pasteur d’une église catholique en Suisse orientale. » Les saints en termes religieux sont ceux qui nous guident pour atteindre l’éternité. Par le biais de son service, Mère Teresa a ramené Dieu parmi les gens.  On peut dire qu’elle a uni le Divin avec la race humaine, car elle savait que tout ce qu’elle faisait pour les pauvres et les nécessiteux, elle le faisait exclusivement pour Dieu. En d’autres termes, les pauvres et les nécessiteux représentaient Dieu pour Mère Tereza, alors que pour ces derniers, c’est à travers Mère Teresa qu’ils ressentaient la présence de Dieu. En tant qu’Albanais nous sommes heureux d’avoir  un ange spirituel, un médiateur dans le ciel qui vient de notre pays, de notre nation et qui est de notre sang. En tant que tel, elle est pour nous et pour le monde entier une médiatrice  et un guide devant Dieu, explique  Marjan Marku, ancien chef de la mission catholique albanaise en Suisse orientale.

Qendresa Sadriu PS
Qendresa Sadriu PS

Qendresa Sadriu: « Un moment historique à ne pas manquer »

Il n’y a pas que les catholiques qui se rendent  à Rome ce dimanche. Il y a aussi de nombreux Albanais de foi  musulmane ou des athées qui veulent vivre cet  événement. La jeune politicienne Qendresa Sadriu, une albano-suisse,  sera parmi les milliers de personnes qui seront présentes à cette date historique du  4 septembre 2016.

La canonisation de Mère Teresa à Rome, elle le vit  comme un moment historique, celui à ne pas manquer. Qendresa s’est rendue à Rome avec son père et sa sœur, où ils participeront à la canonisation de Mère Teresa. Qendresa explique pour albinfo.ch combien  Mère Teresa, depuis son enfance,  était un modèle pour eux. «Voilà pourquoi je suis ses pas, je  suis impliqué non seulement dans la politique, mais aussi dans des projets humanitaires pour aider les sans-abri, les toxicomanes et les enfants qui souffrent du cancer en Suisse», dit-elle.

don albert demaj
Don Albert Demaj: Des églises dans le monde entier porteront  à l’avenir son nom « Sainte  Mère Tereza ».

Pour le chef de la mission catholique albanaise en Suisse orientale, Albert Demaj, la signification de la canonisation de Mère Teresa est multiple. «En termes ecclésiastiques, car actuellement plus de 1.3 milliards de catholique du monde entier vont prier et solliciter le nom de Mère Teresa,  fille de notre peuple et notre église. Et à partir de maintenant, des églises et des cathédrales portant le nom de MèreTereza vont s’ériger à travers le monde catholique. Concernant l’aspect plutôt national, la canonisation de mère Teresa a une importance énorme. Parce que dans toute cette incertitude et cette crise politique que  notre peuple traverse,  durant plusieurs jours les médias parleront de notre peuple, en tant que peuple d’où est issue la plus jeune Sainte de l’Église catholique, mère Teresa ».

«Nos missions établit  en Suisse ont  créé un programme officiel à l’occasion de ce grand événement. Déjà  le samedi, 3 septembre 2016, c’est à  l’église Saint-Paul à Rome, que nous avons présenté nos valeurs nationales avec un concert spectaculaire. Beaucoup d’invités et  amis internationaux, du Vatican, de l’Italie et au-delà ont été conviés. Dans ce concert, des célébrités de renommé ont occupé la scène tels que : Inva Mula, Rita Ora, Saimir Pirgu, Shkelzen Doli, etc. » explique Don Albert Demaj.