News

Ylfete Fanaj « écrit l’histoire » de la communauté albanaise en Suisse

Le fait d’avoir élu une femme de langue maternelle non-suisse et d’un pays natal qui n’est pas la Suisse a rendu cette séance plus spéciale et lui a donné un caractère historique et ce, pas seulement pour la communauté albanaise de Suisse.

Aujourd’hui, dans l’une des grandes salles du Centre d’exposition à Lucerne, s’est tenue la séance électorale et solennelle du Parlement du Canton de Lucerne. Les mesures liées Covid-19 ont transformé la salle en parlement.

La votation de l’initiative du parti des verts au sujet du droit de vote des jeunes de 16 et 17 ans du canton faisait partie de l’ordre du jour, indique albinfo.ch. Malgré un résultat de 55 votes pour et 60 contre, sur la base de la réglementation du parlement, l’initiative est passée à l’étape suivante : elle sera traitée par la commission pertinente, celle des politiques étatiques. Et selon les connaisseurs, elle a de très grandes chances d’être mise en œuvre.

© 2020 ALBINFO.CH/Armend Berisha

Mais le point le plus important de l’ordre du jour de la séance d’aujourd’hui était l’élection de la présidente du parlement, Ylfete Fanaj. Le fait d’élire une femme à la langue maternelle non-suisse et de pays natal hors de Suisse a rendu cette séance plus spéciale.

Ylfete Fanaj était la vice-présidente depuis Juin 2019 et elle dirige depuis quelques années le groupe parlementaire du Parti Social-démocrate du canton, selon albinfo.ch. Etant donnée l’autorité qu’elle a bâti durant son engagement de 15 ans à plusieurs niveaux politiques, son élection constituait une étape naturelle.

Elle a aujourd’hui été élue avec 91 votes pour alors que seuls 59 votes étaient suffisants pour obtenir le poste de « la plus haute lucernoise », comme est identifié le poste de présidente du parlement ici.

© 2020 ALBINFO.CH/Armend Berisha

“Nous avons aujourd’hui assisté à quelque chose d’inimaginable : grâce à votre vote, je suis la lucernoise numéro 1. Grâce à ce vote, vous avez rendu possible, 50 ans après l’entrée en vigueur du droit de vote pour les femmes, l’élection d’une femme d’origine étrangère au plus haut poste politique du canton. Ceci est rendu possible grâce à la Suisse », a déclaré Fanaj à l’encontre de ses collègues députés.

Elle a salué et remercié ses parents pour le soutien dans son ascension politique. Elle a souligné le fait d’avoir réalisé quelque chose qui était interdit à ses parents dans son pays d’origine.

Josef Wyss, le président du parlement jusqu’alors, Paul Winkier, le président du gouvernement lucernois ainsi que d’autres interlocuteurs ont souligné le caractère important de cette séance et le fait qu’une femme qui plus est « Second » (de deuxième génération d’étrangers) soit élue. Le fait que ce soit une albanaise du Kosovo rend encore plus spéciale sont élection aujourd’hui.

Fanaj: La Suisse nous donne beaucoup mais nous devons prendre des initiatives.

L’élection de la femme aux « deux pays » – Le Kosovo et la Suisse, est une indication qui illustre les chances que donne la Suisse aux étrangers intégrés et pour l’engagement d’une performance excellente démontrée par Mme Fanaj pour mériter ce poste.

© 2020 ALBINFO.CH/Armend Berisha

Wyss: Je suis heureux de l’élection d’une représentante d’une partie de notre société d’origine migratoire.

“Je suis tout d’abord très heureux de l’élection d’Ylfete Fanaj à la tête du Parlement Cantonal. Tout au long de l’année passée, j’ai eu la chance de l’avoir à mes côtés comme vice-présidente pendant que je dirigeais le parlement. Je l’ai connue et l’apprécie grandement comme une collègue dévouée. C’est ce qu’a déclaré Josef Wiss, président du parlement jusqu’à présent, pour albinfo.ch.

« Je suis également satisfait qu’elle a été élue comme représentante d’une partie notre société, celle d’origine migratoire. Ceci démontre son degré d’intégration, un degré qui a permis son élection aux plus hauts niveaux politiques du pays. Je suis fier du fait que ma collaboratrice a été élue à ce poste et je suis sûr qu’elle travaillera avec un grand niveau de responsabilité tout en représentant dignement tout le peuple du canton. » Interrogé par albinfo.ch si Fanaj était la première présidente d’origine étrangère, Wyss a répondu : « Avant Ylfete Fanaj, il est possible qu’il y ait eu un président d’origine italienne, mais Fanaj est la première présidente d’origine étrangère et non-italienne jusqu’à présent.

© 2020 ALBINFO.CH/Armend Berisha

Müller: “Présenter les valeurs suisses comme modèles au Kosovo »

Albinfo.ch a également interrogé Pirmin Müller, un autre député du parlement des rangs du parti UDC. « L’élection d’Ylefete au poste de la « plus haute luecrnoise » indique que la Suisse est un pays ouvert et tolérant, que les kosovars sont ici les bienvenus et qu’on leur offre toutes les possibilités pour un futur meilleur. Elle a à présent un devoir important et noble, celui de présenter ces valeurs comme modèle pour le Kosovo. Ce que je vois c’est que les kosovars sont intégrés en Suisse et ils y ont fait leur maison », a expliqué Mûller, époux d’une kosovare élevée en Suisse.

© 2020 ALBINFO.CH/Armend Berisha(Fotot: Armend Berisha)

Ylfete Fanaj “écrit l’histoire” de la communauté albanaise de Suisse (PHOTO)