Thématique

la DDC octroie des contributions de programme à 27 ONG partenaires

La Direction du développement et de la coopération (DDC) a signé avec 27 organisations partenaires des contrats relatifs aux contributions de programme 2023-2024 pour un montant total de quelque 270 millions de francs. Le travail des organisations non gouvernementales suisses (ONG) contribue à la réalisation des objectifs de la coopération internationale de la Suisse. Avec le soutien de la DDC et en collaboration avec leurs partenaires locaux, les ONG suisses créent des emplois décents, œuvrent pour une utilisation durable des ressources naturelles et transmettent aux acteurs locaux l’expertise suisse ainsi que des approches novatrices.

Lutter contre la pauvreté dans le monde, atténuer la détresse et favoriser la prospérité: les objectifs de la coopération internationale de la Suisse sont multiples. La Suisse s’est en outre engagée à mettre en œuvre l’Agenda 2030 et ses objectifs de développement durable. Autant d’objectifs ambitieux qui ne peuvent être atteints que si tous les acteurs – secteur privé, société civile, monde de la recherche et gouvernements – collaborent. La DDC compte de nombreuses ONG suisses parmi ses principaux partenaires actifs dans le domaine de la coopération internationale.

Utilisation efficace et efficiente des fonds
Grâce au système d’attribution des contributions de programme, les fonds de la Confédération bénéficient à différentes catégories d’ONG, y compris aux petites œuvres d’entraide. Parmi les 27 organisations partenaires bénéficiant de contributions de programme pour la période 2023-2024 figurent 10 grandes œuvres d’entraide suisses, 7 alliances regroupant 17 ONG au total, 3 associations faîtières réunissant 22 organisations membres et 7 fédérations cantonales. Réformé en 2019, le processus d’attribution des contributions de programme vise à assurer la transparence et la traçabilité de l’octroi des fonds et à en garantir une utilisation efficace et efficiente dans les pays partenaires.

La part du budget de coopération internationale financé par des contributions de programme de la DDC ne peut pas dépasser 30% dans le cas des ONG et 40% dans celui des alliances, des associations faîtières et des fédérations. Les moyens octroyés par la DDC peuvent être utilisés uniquement dans les pays partenaires.

La Suisse soutient les groupes de population les plus durement touchés
La DDC et ses partenaires interviennent dans des contextes qui sont marqués par des crises sociales, économiques et politiques complexes, une fragilité croissante, le phénomène migratoire, le changement climatique, les famines et une hausse des inégalités. Les personnes les plus pauvres et les plus défavorisées sont celles qui sont le plus durement touchées par ces problèmes. La guerre en Ukraine et ses répercussions internationales n’ont fait qu’intensifier ces phénomènes et exacerber le problème de la faim dans de nombreuses régions du monde.

Les ONG suisses se mobilisent en faveur des groupes de population les plus vulnérables et œuvrent dans les domaines de l’aide d’urgence, de la prévention des crises et de la coopération au développement. Elles jouent un rôle important dans le renforcement des organisations et des systèmes locaux qui s’emploient à améliorer l’accès aux services de base (santé, éducation, emploi, justice, terre, eau, informations), à promouvoir une gestion transparente des affaires publiques et à favoriser la participation citoyenne. Les ONG s’attachent ainsi à promouvoir la démocratisation et la protection des droits de l’homme, qui sont gages de paix et de stabilité. En collaboration avec leurs partenaires locaux et avec le soutien de la DDC (rattachée au Département fédéral des affaires étrangères, DFAE), les ONG créent des emplois décents, œuvrent pour une utilisation durable des ressources naturelles et transmettent aux acteurs locaux l’expertise suisse et des approches novatrices. Axés sur les résultats, les programmes des ONG suisses s’intègrent ainsi parfaitement dans la mise en œuvre de la stratégie suisse de coopération internationale 2021-2024. Un rapport du Contrôle fédéral des finances datant de juin 2022 a confirmé la pertinence des contributions de programme pour la coopération internationale de la Suisse.

 


 Autres de Thématique